Vol d’Air Transat détourné : pourquoi Rouyn-Noranda?


Publié le 15 mars 2017

Rouyn-Noranda a servi d’aéroport de secours le 14 mars.

©TC Media - Archives - Thierry de Noncourt

Le vol TS209 d’Air Transat a été détourné vers l’aéroport de Rouyn-Noranda, le 14 mars en fin de soirée, parce que les conditions météorologiques à son aéroport de destination, Montréal, étaient trop mauvaises.

Rouyn-Noranda est sur la route des avions long-courrier.
Capture d'écran

Bien que Rouyn-Noranda soit relativement isolée au plan géographique et qu’elle se situe loin des grandes voies autoroutières, de nombreux avions empruntent le couloir aérien qui la survole. Il y a une véritable autoroute dans le ciel de Rouyn-Noranda.

Couloirs aériens

En effet, alors que l’avion d’Air Transat était cloué au sol en attendant de meilleures conditions météo, le vol BAW218, de British Airways, en partance de Denver, traversait le ciel en direction de Londres. Au même moment, le vol CKS978, de Kalitta Air, le croisait en provenance de Bruxelles vers Covington, au Kentucky.

« Nous avons été informés hier (14 mars), qu’en raison des conditions météo, le transporteur aérien était en procédure de dégagement sur l’aéroport de Rouyn-Noranda. L’appareil arrivait de Cancún. Quand un transporteur aérien dresse un plan de vol, il y a toujours un aéroport de dégagement prévu qui se situe en dehors de la zone climatique problématique », a expliqué Marie-Reine Robert, directrice générale de l’aéroport de Rouyn-Noranda.

Ainsi, Rouyn-Noranda peut être aéroport de dégagement pour différents appareils, selon leur plan de vol. Il y a toujours un aéroport de dégagement prévu dans les plans de vol.

Le vol TS209 a pu redécoller à 22h55 en direction de Montréal.

©Gracieuseté- capture d'écran