Sections

Association gagnante entre Moreau et le camp artistique


Publié le 17 juillet 2017

Le dessin de Maély Bérubé se retrouvera sur les médailles offertes aux enfants qui participeront au demi-marathon Moreau le 13 août.

©TC Media - Anne Blondin

Les médailles qui seront remises aux enfants lors du demi-marathon Moreau le 13 août auront quelque chose de particulier.

Le vendredi 14 juillet en avant-midi, la dizaine d’enfants, âgés entre 7 et 9 ans, inscrite au camp artistique du MA Musée d’art ont produit une œuvre selon la technique du pointillisme. Les projets réalisés par les enfants ont été soumis à un jury qui a choisi le dessin qui allait être reproduit sur les médailles.

Parmi toutes les œuvres produites,  c’est celle de Maély Bérubé qui a retenu l’attention du jury. «J’ai dessiné un coureur, a-t-elle expliqué. Il fait de la course sur du gazon et j’ai fait du mouvement dans son dos parce qu’il court vite.»

«Les enfants devaient s’inspirer du thème de la course, de la nature et du Lac Osisko, a précisé Kamy Rheault, animatrice du camp artistique. Les enfants étaient libres de faire ce qui leur plaisait au niveau du thème. Il fallait cependant qu’ils utilisent les couleurs de la bannière de Moreau soit le rose, le bleu aqua et le jaune.»

En plus de voir son dessin être reproduit, Maély Bérubé a remporté un certificat-cadeau de 60 $ chez Joubec. Le dévoilement a eu lieu lors du vernissage hebdomadaire du camp des artistes du MA Musée d’art.

Intégrer l’art

La compagnie Moreau cherchait à ajouter un volet artistique à l’événement sportif qu’est le demi-marathon. C’est ainsi qu’ils ont approché les responsables du camp artistique qui se donne au MA Musée d’art.

«Nous avons pensé qu’un des jeunes artistes du camp pourrait dessiner une œuvre qui sera reproduite sur les  médailles qui seront remises aux enfants qui prendront part aux courses de 400 et de 800 mètres. Tous les enfants qui y participeront recevront une médaille», a indiqué Lise-Anne Marcil, responsable SSE et formation chez Moreau.

«Comme notre événement se veut familial, nous trouvions cela également intéressant qu’un enfant participe à la réalisation de la médaille qui sera remise aux autres enfants», a conclu Mme Marcil.