Une étudiante en cinéma du Cégep sélectionnée dans 2 festivals


Publié le 10 mars 2017

Gabrielle Gingras espère être admise en cinéma à l’Université Concordia l’an prochain.

©TC Media - Marie-Hélène Paquin

Elle n’a même pas terminé son diplôme d’études collégiales en cinéma que déjà, Gabrielle Gingras voit ses films être sélectionnés dans des festivals d’envergure nationale. Deux des films qu’elle a produits dans le cadre de ses cours ont été sélectionnés au Festival du film étudiant de Québec et au Festival de l’âme à l’écran de Jonquière.

Encouragés par leurs enseignants à soumettre leurs films dans des festivals, les étudiants du programme Arts, lettres et communications, profil cinéma, goûtent ainsi à ce qu’ils vivront sur le marché du travail après avoir quitté les bancs d’école.

«S’ils deviennent cinéastes ou travailleurs culturels, ce sera à eux de faire de la distribution, de promouvoir leur travail. On essaie de les habituer à faire ça», a souligné Beatriz Mediavilla, coordonnatrice du département de cinéma au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

Pour Gabrielle Gingras, cette expérience aura rapporté, puisque son film d’animation Scénario et son film de fiction Faut bien partir de quelque part ont tous deux été sélectionnés dans deux festivals étudiants.

«Dans les deux cas, c’est moi qui ai écrit le scénario, mais on ne fait pas des films tout seul! Pour le film d’animation, j’ai travaillé avec Anthony Guertin et Alex Alisich et sur le film de fiction, j’étais avec Anthony Guertin et Gaëlle Basque. Tout le monde devait écrire un scénario dans la classe, mais pour les deux projets, ce sont mes scénarios qui ont été retenus par mon équipe.»

Une belle expérience

Les étudiants en cinéma redoublent d’efforts pour produire des films de qualité en sachant qu’ils courent la chance d’être sélectionnés pour le volet Relève du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. «Mais je ne pensais pas, et je ne crois pas être la seule, que nos films pouvaient rayonner à l’extérieur de la région, a fait remarquer Gabrielle. Je remercie les enseignants de nous avoir fait part de ces opportunités.»

En plus de profiter de la visibilité des festivals, Gabrielle Gingras a été sélectionnée par ses pairs pour représenter la délégation du Cégep au Prix collégial du cinéma québécois. Comme l’événement se déroulera le même week-end que le Festival du film étudiant de Québec, l’étudiante et Mme Mediavilla tenteront de faire un détour par Québec pour assister au festival.

La jeune femme deviendra-t-elle la prochaine cinéaste à surveiller? «Je me suis inscrite en cinéma dans trois universités, mais j’espère vraiment être admise à Concordia, a-t-elle fait savoir. Ce que j’aime beaucoup de ma formation au Cégep, c’est que ça permet d’être vraiment polyvalent. J’ai pu écrire des scénarios, réaliser, faire la direction photo, jouer dans mes films et faire le montage. Ça me donne une belle opportunité de toucher à tout et de trouver le filon qui m’intéresse vraiment.»