La jeune sensation Gabriella de retour dans la région

Publié le 26 février 2017

La jeune chanteuse et violoniste Gabriella est de retour dans la région un an après son expérience à The Voice en France.

©gracieuseté Théâtre du Cuivre

Alors qu’elle n’était pas encore connue, la chanteuse québécoise Gabriella avait déjà marqué l’imaginaire de l’Abitibi-Témiscamingue lors de ses passages au Festival des guitares du monde et au Téléthon de la Ressource pour personnes handicapées. La jeune sensation est cette fois de retour pour son premier spectacle complet, inspiré de son album The story of oak and leafless.

Découverte alors qu’elle était à peine majeure par le chanteur et réalisateur Christian Sbrocca, Gabriella s’est rapidement fait remarquer pour son talent en tant que chanteuse et violoniste. Sa popularité a toutefois atteint son apogée l’an dernier, alors que son audition à l’aveugle à l’émission The Voice, en France, est devenue virale. C’était le début de sa carrière internationale.

Aujourd’hui âgée de 23 ans, la chanteuse voyage entre le Québec et la France. Dans le cadre d’une série de spectacles au Québec, elle s’arrêtera dans la région pour trois dates. «Avec la folie de The Voice, qui est arrivée il y a exactement un an, beaucoup de régions du Québec n’avaient pas encore pu découvrir ce que donnait mon premier album en concert», a-t-elle souligné lorsque jointe en France.

Côté nature, côté givré

Multiinstrumentiste, la chanteuse balance entre un univers plus rock, plus festif, et son côté plus épuré, acoustique. «J’adore chanter en anglais, c’est venu naturellement. J’aime beaucoup les instruments à cordes, puisque je joue du violon. Il y a donc énormément de cordes sur l’album. J’avais de la misère à séparer mes deux univers, c’est pour ça que c’est un album double», a-t-elle confié.

The story of oak représente son côté qui aime faire la fête, alors que The story of leafless est plus acoustique. C’est cette deuxième version d’elle-même qui se retrouve sur scène en tournée, où elle est accompagnée de son acolyte de toujours Christian Sbrocca, d’une violoniste et d’un violoncelliste.

The Voice

L’aventure The Voice a propulsé celle que les coaches ont surnommée «La Québécoise au violon» à des sommets qu’elle n’aurait jamais osé imaginer. «Pour moi, ça a été plus révélateur que je pensais. J’ai toujours eu une ambition internationale, parce que j’adore les voyages, découvrir des cultures», a-t-elle confié.

Repérée alors qu’elle chantait dans un bar à Paris, les producteurs de l’émission l’ont invitée à passer l’audition. «Non seulement l’audition à l’aveugle a été diffusée devant les 8 millions de téléspectateurs français, ils en ont parlé au Québec et elle est devenue virale un peu partout dans le monde.» Sa reprise de The Scientist de Coldplay a été visionnée à plus de 70 millions de reprises sur les différentes plateformes.

Fait cocasse, cette audition était diffusée alors que la chanteuse se trouvait à Rouyn-Noranda pour se produire au Téléthon de la Ressource. «On courait partout dans l’hôtel en pyjama pour trouver du wi-fi», s’est-elle souvenue. Elle sera de retour au Théâtre du Cuivre le jeudi 2 mars avant de se rendre à la Salle Félix-Leclerc de Val-d’Or le 3 et au Théâtre des Eskers d’Amos le 4 mars.