Sections

Une 36e édition pour tous les goûts

Festival du cinéma international


Publié le 12 octobre 2017

Selon les trois piliers du Festival du cinéma, Jacques Matte, Louis Dallaire et Guy Parent, les cinéphiles vivront toute la gamme des émotions. Les films sélectionnés l’ont été avec soin.

©TC Media – Anne Blondin

Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue a dévoilé sa programmation complète le 12 octobre au Cabaret de la dernière chance.

Les cinéphiles seront, une fois de plus, bien servis avec la programmation de la 36e édition du Festival du cinéma. Trente-six premières auront lieu pendant les huit jours du Festival, dont 11 mondiales, 8 nord-américaines, 8 canadiennes et 9 québécoises. Ce sont 25 pays qui seront représentés par les différentes œuvres cinématographiques projetées.

Tout au long du Festival, les gens vont voyager, réfléchir, rire et s’émouvoir.

Louis Dallaire

«Nous avons reçu 1243 films en présélection. Depuis avril, nous les avons tous regardé et je peux vous garantir que nous n’avons pas besoin d’un abonnement à Netflix», a blagué Louis Dallaire.

«Nous avons dû refuser des films de personnes que nous connaissions en raison de la qualité des films qui nous a été soumis cette année», a ajouté Jacques Matte.

Le hockey à l’honneur

La journée du 28 octobre sera consacrée au monde du hockey. Dans l’après-midi, le film Arbitres de Danic Champoux, scénarisé par Mathias Brunet sera présenté. Dans les dernières années, Mathias Brunet a participé aux documentaires Bagarreurs inc. et Parents inc..

Le film sera précédé par la présentation du making of du film Junior Majeur. Le tout sera animé par le réalisateur rouynorandien Martin Guérin. Il sera entouré d’invités.

Lors de l’ouverture officielle qui aura lieu en soirée, les festivaliers pourront visionner la première mondiale de Junior Majeur d’Éric Tessier, tourné en partie à Rouyn-Noranda. «Nous savons déjà qu’il y aura 18 personnes de la production qui seront présentes à la première, a fait savoir Jacques Matte. C’est un film qui est attaché à la région.»

Sortie de couple

Partick Huard sera le conférencier invité lors du brunch-conférence du 29 octobre. L’humoriste, acteur, réalisateur, animateur, metteur en scène et producteur viendra partager ses diverses expériences avec toute la verve qu’on lui connaît.

Sa conjointe, la chanteuse Anik Jean, prendra également part au Festival avec le Ciné-concert Lost Soul. Anik Jean, entourée de ses musiciens, jouera la trame sonore du film en direct pendant la projection du film, comme à l’époque du cinéma muet. Il sera possible d’échanger avec elle et Jean-François Bergeron, son coréalisateur, par la suite.

À ne pas manquer

L’Espace court en sera à sa 15e édition. Présentés les 26 et 27 octobre au Petit Théâtre du Vieux Noranda, huit court métrages québécois seront en compétition pour remporter une bourse de 1000 $.

L’Espace off sera aussi présenté au Petit Théâtre du Vieux Noranda. S’échelonnant du 30 octobre au 1er novembre, il s’agit d’un volet hors-compétition et hors-norme qui pourrait vous déstabiliser. Le responsable de ce volet, Carol Courchesne, a manqué de mots pour décrire les œuvres qui seront présentés.

Le film de Francis Leclerc relatant la vie de son père Félix, Pieds nus dans l’aube, sera présenté le 30 octobre. «L’œuvre est d’une facture classique et elle fait voyager dans le temps et dans l’univers du grand poète qu’est Félix Leclerc», a précisé Jacques Matte.

Rappelons que le film de clôture, présenté le 2 novembre, sera Hochelaga, terre des âmes de François Girard.  Ce dernier a confirmé sa présence au Fesetival. Ce film est le finaliste du Canada à la course aux Oscars.

Les billets et passeports sont en vente à compter du 13 octobre dès 12h30. Pour consulter la programmation complète, rendez-vous au www.festivalcinema.ca.