Brière croit qu’un vent de changement politique souffle à R-N


Publié le 19 mars 2017

Robert B. Brière, conseiller de Noranda.

©TC Media - Thierry de Noncourt

Robert B. Brière, conseiller du District Noranda apprécie la vitalité culturelle de son district et croit qu’un vent de changement politique souffle sur Rouyn-Noranda.

Le quartier qui abrite la Fonderie Horne n’est plus ce qu’il était il y a une trentaine d’années. Des efforts de revitalisation ont été accomplis par la Ville, tandis que du côté de l’usine, les émissions polluantes ont diminué considérablement.

«Je participe activement à tous les comités qui préoccupent les citoyens du quartier, le comité de suivi de quartier Notre-Dame plus particulièrement. Deux ou trois fois par année, je rencontre les dirigeants de la Fonderie et de la Santé publique pour faire le point sur les retombées de poussière, les répercussions sur les résidents, les investissements de l'usine et le reste», a expliqué M. Brière.

Vie culturelle et avenir

«Au début des années 2000, le quartier n'était pas attrayant et avait même mauvaise réputation. Plusieurs espaces commerciaux étaient vacants et les maisons à vendre trouvaient difficilement preneur. Avec l'avènement des festivals et des efforts fournis par beaucoup d'organismes et de citoyens, le quartier a connu un virage de 180 degrés», s’est réjoui le conseiller.

Il souhaite que son quartier continue de se développer tout en améliorant la qualité de vie de ses résidents. M. Brière a identifié trois axes de développement pour son quartier: le développement du transport actif et collectif, la préservation du caractère historique du vieux quartier et le maintien de la vigueur culturelle. Il désire travailler à la réalisation de certains projets comme le développement de la piste cyclable, une nouvelle politique de rénovation de façade adaptée au quartier, l'ajout d'espaces verts, des traverses piétonnières plus sécuritaires et des ruelles qui appartiennent aux gens plus qu’aux voitures.

Objectif: améliorer les communications

Pour Robert B. Brière, le projet d’agrandissement de l’aéroport est fondamental pour l’avenir de Rouyn-Noranda, mais il identifie une autre piste d’amélioration.

«Je crois que la communication entre les fonctionnaires, les citoyens et nos différents promoteurs pourrait et devrait être améliorée. À mon avis, c'est de jouer à l'autruche que de penser que tout est correct de ce côté-là», a-t-il confié, rappelant que les fonctionnaires et les élus sont aux services des citoyens.

Vent de changement

Robert B. Brière est très actif au sein de la communauté d’affaires. Il travaille actuellement à l’organisation du Salon de l’habitation. Cette tâche l’occupe beaucoup, tant et si bien qu’il ne se prononcera sur son avenir politique qu’après la tenue du Salon, en avril.

«J'aime ce que je fais. Je considère que j'apporte beaucoup. Je participe activement et j'ai une bonne écoute de la part de mes confrères et de nos différents fonctionnaires. Sans rien enlever aux gens en place, que je considère comme extrêmement compétents, il y a un vent de changement qui souffle sur la Ville et je trouve cela très positif. Maintenant, est-ce que je désire faire partie de ce renouveau? Certainement! Mais au moment où l'on se parle, je suis bien embêté de définir le rôle de mon implication future», a conclu M. Brière.