Un portefeuille de 400 M $ pour Osisko


Publié le 15 avril 2017

Le principal actif de Redevances aurifères Osisko demeure la mine Canadian Malartic, dont elle détient une redevance NSR de 5 %.

©Redevances aurifères Osisko

Près de trois ans depuis sa transformation en société de redevances, Redevances aurifères Osisko est devenu un incontournable du paysage minier québécois et même nord-américain.

Redevances aurifères Osisko a vu le jour en juin 2014 à la suite de la prise de contrôle de sa mine Canadian Malartic par un consortium formé d’Agnico Eagle et de Yamana Gold. Près de trois ans plus tard, elle détient à présent un portefeuille d’investissements totalisant 407,9 M $ et plus de 50 redevances dans divers projets miniers au Canada et aux États-Unis. Depuis sa fondation, elle a distribué 30,8 M $ en dividendes à ses actionnaires.

«Dans le cadre de notre processus de création de valeur, nous avons alloué du capital et des ressources humaines afin de faire progresser des projets d’exploration et de développement. Dans le cadre de nos investissements dans ces projets, nous avons conclu des ententes de redevances, de flux et de droits de participation dans des financements futurs. Nous croyons que ces projets constitueront une base solide afin de générer des revenus futurs», a déclaré Sean Roosen, président du conseil d’administration et chef de la direction de Redevances aurifères Osisko.

Développeur d’importants projets au Québec

À la mi-avril 2017, les principaux actifs de la société comprennent une redevance sur le rendement net de fonderie (NSR) de 5 % sur la mine Canadian Malartic et une redevance NSR progressive de 2 à 3,5 % sur la mine Éléonore de Goldcorp.

Au Québec, Redevances aurifères Osisko détient notamment 14,8 % des actions de Minière Osisko, pour une valeur de 153 M $. Elle possède aussi une redevance NSR de 1,5 % sur le projet Windfall, à l’est de Lebel-sur-Quévillon, en passe de devenir l’une des prochaines mines d’or souterraines à haute teneur du Québec.

Du côté de Rouyn-Noranda, Redevances aurifères Osisko a choisi d’appuyer le projet Horne 5 de Ressources Falco. En plus de détenir 13,3 % de ses actions, pour une valeur de 21,5 M $, elle a aussi fourni à Falco une avance de paiement de 10 M $. Celle-ci pourra être appliquée sur un flux argentifère ou une redevance NSR de 1 %.

Hors des frontières

Redevances aurifères Osisko est aussi très active hors des frontières du Québec. Elle possède ainsi 35,2 % (valeur de 85 M $) des actions de Barkerville Gold Mines, une société très active dans le camp minier historique de Cariboo, au centre de la Colombie-Britannique. Elle détient également une redevance NSR de 2,25 %.

Du côté des États-Unis, Redevances aurifères Osisko a notamment jeté son dévolu sur Arizona Mining, une société qui envisage l’exploitation d’un gisement de zinc, de plomb et d’argent en Arizona. Elle en détient 4,3 % des actions, pour une valeur de 23,7 M $, ainsi qu’une redevance NSR de 1 %.