Sections

Les candidats commencent à prendre des engagements


Publié le 6 octobre 2017

Mario Provencher, Philippe Marquis et Diane Dallaire

©TC Media - Thierry de Noncourt

Les candidats à la mairie de Rouyn-Noranda ont commencé à dévoiler leur plateforme électorale.

Sur son blogue, Philippe Marquis a pris six engagements : Tenir des assemblées publiques une fois par année dans les districts urbains; tenir deux assemblées dans chacun des villages par mandat; conserver le droit au référendum; instaurer un budget participatif; multiplier les occasions d’échange; diffuser les réunions du conseil de ville sur le Web.

Budget participatif

M. Marquis a expliqué ce qu’il entendait par budget participatif. «À Saint-Basile-le-Grand, le budget participatif est de 200 000$. Ça permet de rapprocher les gens et de leur donner une part de pouvoir», a-t-il expliqué. Ainsi les citoyens pourraient décider quel projet serait réalisé avec le montant réservé.

Diane Dallaire

De son côté, Diane Dallaire a dévoilé six grands axes pour sa campagne soit : Service au citoyen; développement économique et utilisation du territoire; famille, qualité de vie et saines habitudes de vie; environnement et sécurité; culture; administration et gouvernance. Le 15 septembre dernier, elle s’était engagée à mettre en place un protecteur du citoyen si elle était élue.

Camp de chasse

Elle a pris position quant aux abris sommaires, ou camps de chasse. Elle souhaite que les règles à propos des dimensions soient modernisées et elle demande que cesse la destruction des constructions non conforme. Rouyn-Noranda a demandé au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles de lui accorder un délai, le temps de réaliser une analyse de la situation.

«D’ici à ce que l’étude soit réalisée, il faut cesser de demander aux citoyens de Rouyn-Noranda et détenteurs de baux pour abris sommaires de se conformer à la réglementation actuelle. Ça fait plus de 30 ans que plusieurs camps de chasse ne sont pas conformes, ce n’est pas une ou deux années de plus qui feront la différence. Contrairement au maire sortant qui, manifestement, ne démontre aucune volonté d’agir rapidement dans ce dossier, je suis d’avis qu’Il faut mettre dès maintenant un stop aux demandes de correctifs aux camps de chasse », a-t-elle déclaré.

Mario Provencher

Mario Provencher a lancé sa campagne le 6 octobre. Il a sélectionné quatre thématiques de campagne, soit : le développement économique; la qualité de vie; la culture et le sport; et les Infrastructures. «Mon premier engagement est le développement économique, parce que l’on va vivre un boom économique dans les prochaines années. Je veux travailler pour contrer la pénurie de main-d’œuvre, mettre en place un système. Nous allons travailler avec nos développeurs immobiliers pour développer de nouveaux terrains, de nouvelles maisons», a déclaré le maire sortant. Il a souligné l’importance de travailler au développement de la main d’œuvre, il avait choisi l’entreprise MP Solutions (Manseau Perron) pour lancer sa campagne. «On est présentement au sein d’une entreprise spécialisée et qui aura des problèmes, si ce n’est déjà le cas, de main d’œuvre. C’est un mandat que l’on n’avait pas, les villes, auparavant. Maintenant, on se doit de s’impliquer et de travailler au niveau du développement économique et je pense que c’est vraiment important. Il faut prendre le leadership avec nos partenaires (CLD, CLE et autres) et mettre en place un plan de match pour regarder ce qui est disponible en région, au Québec ou à l’international. Il faut travailler avec nos centres de formation», a expliqué M. Provencher. Il dévoilera d’autres engagements en cours de campagne.