Sections

Sum 41 électrise la foule

Osisko en lumière


Publié le 12 août 2017

Sum 41 a livré une performance endiablée le vendredi 11 août à Osisko en lumière.

©TC Media - Anne Blondin

Même si la foule a tardé à arriver sur le site d’Osisko en lumière, elle n’a pas été déçue des performances offertes par Koriass et Sum 41.

L’équipe technique du festival pyromusical a réussi un petit miracle en réparant les dommages causés par la foudre. Pendant l’orage de vendredi en après-midi, la foudre a touché la scène d’Osisko en lumière.

Malgré le retard dans la programmation, la foule a pu s’éclater tout au cours de la soirée. Sum 41 a littéralement volé la vedette. Le groupe très attendu s’est exécuté devant une foule comparable à celle d’Offspring.

Dès les premières notes, le public était conquis. Quelques chanceux ont eu la chance d’assister au concert directement sur la scène. Le groupe a entonné plusieurs succès dont In too deep, Welcome home et We’re All to Blame. Sum 41 s’est même permis de dévier de son répertoire en chantant Enter sandman et We will rock you.

Le chanteur Deryck Whibley a échangé à de nombreuses reprises avec la foule. Il a à plusieurs reprises mentionné que la foule était une grande famille. Jeux de lumière et nuages de fumée ont été au rendez-vous.

En crescendo

Koriass a ouvert le bal avec quelques-uns de ses succès tels que Enfant de l’asphalte, Tséveudire et Petit love. Le rappeur a pris le temps de discuter avec la foule qui a grossi tout au long de sa prestation. Il a su rallier la foule et mettre de l’énergie. Le protégé de Steve Jolin a rappelé à  plusieurs occasions son amour pour la région.

Koriass a également tenu à faire une minute de silence en mémoire des deux adolescentes qui ont perdu la vie plus tôt cette semaine à Granada.

Le spectacle du groupe Rancœur, qui devait ouvrir la soirée, a plutôt été déplacé au Cabaret de la dernière chance à 23h30.