Un premier pas vers une possible fusion des services incendie d’Abitibi-Ouest


Publié le 19 avril 2017

Le service de sécurité incendie de La Sarre est le seul à avoir un chef de pompier à temps plein.

©Photo TC Media - Marc-André Gemme

La MRC d’Abitibi-Ouest fera appel aux services de la firme Raymond Chabot Grant Thornton afin d’évaluer la valeur des services incendies de son territoire.

Il s’agit de la première étape d’une série d’études qui aideront les conseils de chaque municipalité à décider si les services de sécurité incendie de la MRC devraient se regrouper ou demeurer individuels comme c’est le cas à l’heure actuelle.

En février dernier, les maires d’Abitibi-Ouest ont décidé d’aller de l’avant avec une étude de faisabilité du projet. «Une première soumission servira à se rendre dans chaque service incendie afin de faire l’inventaire et d’évaluer la valeur de leurs actifs», a expliqué le directeur de l’aménagement du territoire, Normand Grenier lors de la séance du conseil des maires d’avril.

Dans une étape subséquente, la MRC pourra étudier les scénarios en fonction de la valeur des services et pourra établir un diagnostic des forces et des faiblesses de chacun.

Firme comptable

Deux firmes comptable ont été invités à faire une offre de service pour réaliser cette étude. C’est la firme Raymond Chabot Grant Thornton qui a soumis l’offre la plus basse et qui a été retenue par la direction de la MRC. L’étude coûtera près de 15000 $ plus taxes.

Le directeur de l’aménagement du territoire explique qu’en plus d’avoir soumis l’offre la plus basse, que cette firme comptable connaissait déjà le dossier. «Ils ont déjà travaillé sur plusieurs dossiers de la MRC, dont le schéma de couverture de risques en incendies, a indiqué Normand Grenier. Donc ils connaissaient le sujet et le monde municipal et de la MRC.»

Trois individus travailleront sur le dossier, soit un spécialiste en regroupement, un autre en incendie et un spécialiste du territoire qui sera sur le terrain.

L’étude devrait prendre huit semaines et la firme devrait soumettre son rapport final vers la MRC à la fin juin.