225 000 $ pour une étude sur les composites bois-polymère


Publié le 27 janvier 2017

Le laboratoire de biomatériaux de l’UQAT est situé à La Sarre, près de l’usine Norbord.

©Photo TC Media - Marc-André Gemme

Une équipe de recherche a reçu une subvention de 225 000 $ de la part du Consortium de recherche et innovations en bioprocédés industriels du Québec (CRIBIQ) afin de réaliser une étude sur les composites bois-polymère.

L’équipe de recherche est composée d’Ahmed Koubaa, professeur titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la valorisation, la caractérisation et la transformation du bois à l’UQAT, de François Godard professeur titulaire à l’École de génie, et de Sébastien Migneault, professeur sous octroi depuis janvier.

Le but de l’étude sera d’accroître la proportion de matière biosourcée dans les composites bois-polymère. Ces composites sont un alliage entre le bois et le plastique qui permet d’aller chercher les meilleures propriétés des deux matériaux. «Un des problèmes du plastique c’est qu’il se casse facilement, explique Ahmed Kouba lors d’une visite du Journal dans son laboratoire de recherche. Le bois quant à lui offre une bonne flexibilité, mais il n’est pas résistant à l’eau et aux changements de température.»

Ces composites pourraient être utilisés dans les matériaux de construction résidentielle et commerciale, mais pourraient également être utilisés dans la fabrication d’emballages moulés à haute teneur en bois qui pourraient remplacer les emballages plastiques déjà existants.

L’intégration de bois dans les composites bois-polymère permet également de réduire les coûts de production. À l’heure actuelle, les plastiques coûtent beaucoup plus cher à la tonne que les résidus de bois, l’intégration de ce matériel permet donc de réduire les frais liés à la production de différents produits.

Le projet est réalisé avec l’aide de trois partenaires industriels, dont les entreprises canadiennes Tembec, les Industries Norbord ainsi que l’entreprise tunisienne Tunisie Ouate. Le projet permettra également la formation de six étudiants