Sections

Le public est invité à participer à l’œuvre collective Ô Landing


Publié le 16 mars 2018

Alexandre Castonguay est un artiste très actif qui aime échanger avec le public. Pour ce nouveau projet, il collabore avec le poète Nicolas Lauzon.

©Photo La Frontière/Le Citoyen – Archives/Thierry de Noncourt

Le comédien Alexandre Castonguay et le poète Nicolas Lauzon ont entrepris le projet original de créer une œuvre dramaturgique en collaboration avec le public et ils l’invitent à enrichir leur travail à travers le site web olanding.ca .

Les artistes ont reçu une bourse du Conseil des arts et des lettres du Québec. Ô Landing est un projet de pièce de théâtre qui veut provoquer la conversation dès le premier jour de son écriture. Il soulève les questions telles: Quel est le vase communicant pouvant relier l’écriture poétique et dramaturgique? Quelle est l’influence du territoire sur l’écriture? Peut-on parler de géodramaturgie? Peut-on démocratiser un laboratoire d’écriture dramaturgique à partir d’une diffusion sur Internet?

Participation active

Les auteurs veulent construire leur œuvre en collaboration directe avec le public et redonner ses lettres de noblesse à la dramaturgie, qui est trop souvent boudée par les lecteurs.

«Les gens pourront répondre à des questions sur le site et ils pourront aussi clavarder avec les personnages. Le chantier d’écriture apparaîtra sur le site et tout le monde pourra commenter le texte. On le fait de façon virtuelle et physique», a expliqué Alexandre Castonguay. Il se déplacera à différents endroits, dont des quais publics, pour échanger avec les gens.

«Un landing, c’est un quai et les villes sont souvent bâties autour des quais. En Abitibi-Témiscamingue, il y en a plein. Le quai est un lieu de départ, un lieu d’arrivée. C’est une infrastructure publique. Ça rappelle la scène d’un théâtre. C’est le lieu des premières expériences, premières bières, premiers joints, premiers baisers. C’est là où tu plonges, où tu te mouilles», a confié l’artiste.

Alexandre Castonguay et Nicolas Lauzon collaborent aussi avec Mathieu Gagnon à la conception web et Joséane Toulouse à la direction littéraire.