Sections

Des personnes atteintes d’Alzheimer exposent leurs mains


Publié le 27 décembre 2017

La texture du plâtre ajoute à l’émotion que suscite la représentation de ce contact si singulier des mains des personnes atteintes et de celles de leur proche aidant.

©La Frontière - Lucie Charest

Une exposition plutôt singulière se tient présentement à la galerie Notre-Dame à Lorrainville. L’idée originale de Christian Paquette regroupe six sculptures en plâtre où des personnes atteintes de démence joignent leurs mains avec celles de leur proche aidant.

«Dans la réflexion qui a conduit à ce projet, je me suis rendu compte, que peu importe le degré de la maladie ou la forme de démence dont est atteinte la personne, le toucher, le contact humain reste toujours présent, a indiqué Christian Paquette. C’est pourquoi nous avons choisi d’illustrer le contact des mains entre la personne atteinte de la maladie et son proche aidant.»

Dans ce cas-ci, l'art permet d’avaler la pilule d’une autre façon.

Christian Paquette

Christian Paquette nous surprend toujours dans le détour tant son oeuvre se détache chaque fois de tous les courants.
La Frontière - Lucie Charest

Une exposition anonyme
En plus de prêter leurs mains au moulage pour les sculptures en plâtre, les participants ont assisté à un atelier sur le processus de création. L’atelier a reçu un accueil pour le moins positif selon M. Paquette. Quelques-uns des participants n’avaient jamais assisté à une activité sociale à l’extérieur de leur lieu de vie. Ils se sont rendu compte que c’était faisable en fin de compte.
«Vous savez, quand cette maladie frappe une famille, les membres de la famille ne sont pas forcément tous au courant, a-t-il constaté. Aussi, il arrive que le proche aidant devienne parfois isolé, vivant un peu en retrait de la société. Nous avons trouvé tout à fait naturel de ne pas donner de nom à l’exposition. Elle aurait tout simplement pu s’appeler «Anonyme».
L’activité a été réalisée en collaboration avec la Société d’Alzheimer du Témiscamingue. Des personnes atteintes de la maladie ou d’autres formes de démence y ont participé.
Ce projet s’inscrit dans la longue liste des projets artistiques de Christian Paquette où l’art permet d’explorer différentes facettes de la vie, de la société, de l’histoire du territoire, avec ceux même qui en en font intrinsèquement partie. «Dans ce cas-ci, cela permet d’avaler la pilule d’une autre façon.»

La texture du plâtre ajoute à l’émotion que suscite la représentation de ce contact si singulier des mains des personnes atteintes et de celles de leur proche aidant.
La Frontière - Lucie Charest

L’exposition des mains moulées est proposée simultanément avec l’exposition «L’Univers des mots» du regroupement de l’Artouche. Elle se poursuit jusqu’au 26 janvier, du lundi au vendredi 13 h à 17 h 30 et le samedi de 10 h à 17 h, au 10 Notre-Dame Est à Lorrainville.