Sections

L’Écart en quête des meilleurs artistes performatifs


Publié le 12 décembre 2017

L’art performatif ne laisse personne indifférent. Sur la photo, «Prendre congé» de Marc-Olivier Hamelin et Pier-Antoine Lacombe, réalisé en 2016.

©L'Écart

Même si celle-ci n’aura lieu qu’en octobre 2018, L’Écart lance déjà un appel de dossiers pour la 9e édition de la Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda.

Lancé en 2002 par le centre d’art actuel, cet événement qui attire des artistes de partout dans le monde étonne, détonne et se renouvelle constamment avec des prestations uniques en leur genre. Qu’on aime, qu’on questionne ou qu’on se questionne, personne n’y reste indifférent.

L’appel de dossiers permettra à L’Écart de compléter la programmation de cette 9e édition, qui aura lieu du 17 au 20 octobre 2018. Tous les artistes, qu’ils soient de l’Abitibi-Témiscamingue ou d’ailleurs dans le monde, sont invités à soumettre des projets. «Nous sommes à la recherche de propositions inspirantes, au croisement des disciplines, et qui renouvellent les codes de l’art performatif. Le vent se lève et nous aussi», a précisé le coordonnateur général de L’Écart, Matthieu Dumont, par voie de communiqué.

Les dossiers doivent comprendre un curriculum vitae, une description du projet, une quinzaine d’images, des documents vidéo ainsi qu’une liste descriptive du matériel visuel qui sera utilisé. Le tout devra être expédié par courriel, avant le 15 janvier 2018, au matthieu.dumont@lecart.org. Pour plus d’information: 819-797-8738.