Sections

Le Cirque Alfonse débarque dans la région


Publié le 22 novembre 2017

Le spectacle du Cirque Alfonse est inspiré des valeurs traditionnelles du Québec et du rôle de l’église à l’époque.

©gracieuseté

Le Cirque Alfonse vient présenter son tout nouveau spectacle TABARNAK, qui rend hommage à notre héritage ecclésiastique.

Fondé il y a un peu plus de 10 ans par Antoine Carabinier-Lépine et sa sœur, le Cirque Alfonse est maintenant reconnu à l’international. Le nouveau spectacle TABARNAK a été créé il y a moins d’un an. D’ailleurs, la troupe partira faire une série de spectacles en Australie en février.

«C’est un spectacle qui est en lien avec nos racines ecclésiastiques et qui fait référence à l’église, ce qu’elle représentait à l’époque, ce qu’elle est maintenant et notre rapport à la religion», a décrit Antoine Carabinier-Lépine, cofondateur du Cirque Alfonse et artiste de cirque.

L’histoire du Québec prend une place importante dans chacun des spectacles de la troupe. «On est axé sur nos racines québécoises. On se plaît à dire que nous sommes le plus québécois des cirques québécois. Ça fait référence aux valeurs québécoises, à ce qu’était le Québec à l’époque et on essaie de garder cette couleur-là», a-t-il indiqué.

C’est avec le spectacle Timber!, lancé en 2010, que la troupe s’est fait connaître au Québec comme à l’international. Ce spectacle avait pour thème les bûcherons et les camps forestiers. Le Cirque Alfonse était d’ailleurs venu dans la région afin de présenter ce spectacle il y a quelques années.

Mettre de l’ambiance

La musique prend une place importante dans les spectacles du Cirque Alfonse.

«Dans le cirque traditionnel, il y a tout le temps de la musique. Nous voulions garder ce côté-là dans nos spectacles. Nous avons donc toujours des musiciens avec nous sur scène et ils créent de la musique spécifiquement pour nos spectacles. La musique devient un personnage en soi», a fait savoir M. Carabinier-Lépine.

Au total, six artistes de cirque et trois musiciens montent sur la scène pour émerveiller le public.

Un spectacle vrai

Le terme vrai est revenu à plusieurs reprises au cours de l’entrevue.

«Lorsque les spectateurs assistent à nos spectacles, ils vont à la rencontre de personnes vraies. Nous ne jouons pas de personnages comme le Cirque du Soleil, par exemple», a dit Antoine Carabinier-Lépine.

«Il nous arrive de faire des erreurs lorsque nous sommes sur scène et ça fait partie du spectacle. Il y a vraiment une belle sincérité dans nos représentations», a-t-il ajouté.

Dates à retenir

Le Cirque Alfonse offrira trois représentations de son spectacle dans la région. Il sera d’abord à Amos, au Théâtre des Eskers, le 29 novembre. La troupe se déplacera ensuite du côté du Théâtre du cuivre de Rouyn-Noranda le 1er décembre et terminera sa tournée régionale à La Sarre le 3 décembre.