Sections

C’est ça l’imagination!

Publié le 19 décembre 2017

Martine Savard est artiste peintre à Rouyn-Noranda depuis 10 ans et a déjà exposé ses tableaux ici. Quand elle était petite, elle allait à l’école primaire et avait un professeur d’arts plastiques. Il était d’origine italienne et s’appelait Mr Andréa Coda. Il lui a dit que les arts étaient aussi importants que le français et la mathématique.

Par Élisabeth Chaize (École D'Alembert)

En effet, il lui a dit que c’est l’imagination et personne ne peut lui voler. Ça l’a alors fascinée. C’est vers 1980 que tout a commencé.

Elle aime beaucoup être artiste, parce que ça donne une grande liberté. Elle n’est pas obligée de se lever à 9 h du matin, d’aller travailler et de revenir à 5 h très fatiguée. Très jeune, elle savait qu’elle deviendrait une artiste parce qu’elle était trop bien quand elle faisait de la peinture. Un de ses peintres préférés est d’ailleurs son idole Paul Gauguin.

Son inspiration est la nature, ce qu’elle voit et parfois ce qu’elle entend. Elle pose  une question aux gens et ceux-ci lui confient des secrets. À partir de tout cela, elle invente quelque chose. Dans ses tableaux, elle ne parle pas d’elle. Elle parle des personnes et de ce qui l’entoure.

Elle travaille beaucoup avec les gens. Elle ne se trouve pas tellement bonne avec les mots, mais avec les couleurs, oui.  Quand on  voit ses œuvres, ça surprend et ça permet de nous raconter une histoire. Elle fait de l’art figuratif parce qu’on peut reconnaitre des animaux et des personnes.

«Faire de l’art c’est plus qu’un métier, c’est une façon d’être.»

Pour faire ses tableaux, elle travaille par thèmes.  Le thème est un déclencheur qui la motive à faire une série de tableaux.

Elle travaille seule dans son atelier avec ses outils. Elle passe des jours et même des mois toute seule. La solitude ne la dérange pas. Le but n’est pas de faire des sous, mais de faire ce qu’elle aime. Elle ne prendra donc jamais sa retraite de la peinture.