Sections

«Tout le monde m’inspire» - Maryse Gaudreault

Publié le 19 décembre 2017

Maryse Gaudreault en compagnie d'une partie du conseil des élèves de l'école La Source et de journalistes de La Source d'Info.

©gracieuseté Sophie Bourdon

Le 20 octobre dernier,  plusieurs élèves de l’école La Source, dont les membres du journal étudiant, ont eu la chance de rencontrer la polyvalente et inspirante Maryse Gaudreault, vice-présidente de l’Assemblée nationale.

Par Claudelle Paradis et Mishka Caldwell-Pichette (École La Source)

La Frontière Étudiante l’a rencontrée afin d’en savoir un peu plus sur elle à l’aide de quelques questions sur son métier, sa famille et son parcours depuis ses débuts en politique.

Née à Québec et titulaire d’un diplôme en informatique, elle habite la région de l’Outaouais depuis 33 ans. Avant d’être présente dans le domaine qu’elle pratique aujourd’hui, elle a acquis une vaste expérience dans le département de l’administration publique et de la politique. Mme Gaudreault a aussi travaillé à la Fédération canadienne pour l’alphabétisation en français. De plus, elle a exercé diverses fonctions parlementaires depuis 2008.

C’est après la naissance de ses deux filles que Mme Gaudreault a voulu plus de services. Elle a donc commencé à s’impliquer de plus en plus auprès de sa communauté, c’est de cette façon qu’elle a débuté à prendre goût à la politique.

«À l’adolescence, je n’étais pas intéressée par la politique», mentionne-t-elle. Malgré que sa vie tourne autour de la politique, ses filles ne partagent pas sa passion pour ce domaine. Par contre, ses enfants sont fières et intéressées par le travail exécuté par leur mère.

Les désavantages du métier

Maryse Gaudreault nous a confié que le métier de politicienne apporte des avantages, mais aussi quelques désavantages. Se lancer dans ce milieu demande énormément de temps à investir. De plus, tous les députés doivent se réunir fréquemment au parlement de Québec. Elle a donc dû à apprendre à gérer les déplacements liés à sa profession. Cela demande un grand sacrifice familial et émotionnel, mais «quand on aime ce qu’on fait, on est prêt à faire des sacrifices». 

Les qualités d’un bon député, selon elle, sont d’être généreux de son temps; il faut être présent lors d’événements inattendus, des inondations par exemple. Il ne faut rien prendre personnel, nous a-t-elle confié, car il y a souvent des citoyens frustrés par les décisions prises et les médias qui critiquent les choix.        

Selon Mme Gaudreault, le travail qu’elle exerce est exceptionnel, mais est aussi un travail d’équipe. «Vous avez beau être le meilleur politicien au monde, on ne peut rien faire seul.»

La cause des femmes lui tient à cœur. Elle trouve important d’avoir des femmes en politique, car selon elle, c’est un privilège et elles méritent autant leur place que les hommes dans ce domaine. Par contre il n’y a pas encore beaucoup de femmes.

Maryse Gaudreault a fait de la politique son métier, mais elle aime aussi la couture, la mode, le cinéma et la voile.