Sections

900 000 $ pour un nouveau centre communautaire à Chazel


Publié le 15 novembre 2017

C'est à cet endroit que le nouveau centre communautaire sera construit.

©Photo TC Media - Marc-André Gemme

La petite communauté de Chazel, en Abitibi-Ouest, sera bientôt dotée d’un nouveau centre communautaire. La facture de cet immeuble s’élèvera à près de 900 000 $.

Une bonne partie de la facture sera divisée entre le gouvernement provincial et fédéral. «C’est une subvention de près de 700 000 $ qu’on reçoit du gouvernement», a expliqué le maire de Chazel, Daniel Favreau. Le reste de la facture sera payé par la municipalité.

Le petit village de Chazel compte environs 300 habitants. Ceux-ci pourront profiter d’un nouveau centre communautaire.
Photo TC Media - Marc-André Gemme

Le centre sera divisé en plusieurs salles. «Il va y avoir une salle de réception à l’avant ainsi que quatre locaux à l’arrière, qui pourraient accueillir par exemple une maison des jeunes ou un club de tricot, selon les besoins de la population», a affirmé le maire. Il explique que la salle pourrait également accueillir différents types de réceptions, comme des noces ou des funérailles.

Le centre sera construit sur le site de l’ancien terrain de baseball, qui se trouve à proximité de la patinoire municipale et du cimetière.

Les travaux devraient débuter au printemps prochain. Ils seront exécutés par une firme de Rouyn-Noranda, qui a remporté l’appel d’offres. Si tout va bien, le centre devrait officiellement ouvrir ses portes à la fin de l’été 2018.

Les besoins

Depuis la vente de l’école et de l’église à des particuliers, la municipalité de Chazel n’avait plus d’endroit propice à recevoir des groupes de personnes.

«C’est également une question de sécurité publique, a indiqué Daniel Favreau. En cas de catastrophe, on n’a aucun endroit pour accueillir les gens, alors c’était pratiquement une question de sécurité.»

C’est ce facteur qui a joué en la faveur de la municipalité afin d’obtenir autant de subventions des deux paliers du gouvernement.