Sections

Rouillier investit 4 M $ dans de nouveaux locaux à Amos


Publié le 29 octobre 2017

Le nouvel édifice fera plusieurs rappels à la région et à la nature de Forages Rouillier.

©gracieuseté - Hardy Construction

Forages Rouillier investit 4 M $ pour se doter de tous nouveaux locaux qui lui permettront d'améliorer l'efficacité de ses divisions de forage de surface et souterrain à Amos.

Le nouvel édifice fera plusieurs rappels à la région et à la nature de Forages Rouillier. (cliquez sur la photo pour l'agrandir)
gracieuseté - Hardy Construction

Le site retenu est celui de l'ancienne usine de Granule Boréal (entrepôt Loeb pour les moins jeunes), à l'intersection de la 6e Rue Ouest avec le chemin de fer. L'édifice principal a été rasé par les flammes en avril 2015.

«Notre site actuel ne suffit plus. C'est trop petit pour nos besoins. Nous étions 100 employés à une certaine époque, mais maintenant, on parle de plus de 400 employés quand on regroupe toutes nos activités. Tous ces gens ne travaillent pas dans nos locaux, mais ça démontre à quel point nous gérons beaucoup plus d'activités», fait valoir le président du Groupe Rouillier, Mario Rouillier, qui évalue à une cinquantaine le nombre de personnes qui travaillent dans les locaux d'Amos.

Dans un premier temps, Forages Rouillier a procédé aux réparations nécessaires au dôme extérieur afin de pouvoir l'utiliser pour faire du rangement. «Nous n'avons plus assez d'espace dans nos locaux actuels pour entreposer tout notre matériel. Le dôme sera un bel actif pour nous. On croit être en mesure d'y entreposer du matériel au cours des prochaines semaines», précise M. Rouillier.

Plus efficace

Entre-temps, les anciens propriétaires s'affairent aux travaux de réhabilitation du terrain. «On pourra ensuite commencer à couler les fondations. Si tout va comme prévu, nous devrions pouvoir intégrer nos nouveaux locaux en juin prochain. Nos employés ont très hâte», affirme le président du Groupe Rouillier.

Ces employés auront beaucoup plus de place pour travailler. «On parle d'environ 18 000 pieds carrés, si ma mémoire est bonne. On aura plus de bureaux, plus d'espace de rangement, plus de place pour l'atelier mécanique et tenir nos inventaires. Les camions pourront entrer directement dans le garage. On aura un bâtiment plus fonctionnel, ce qui nous rendra beaucoup plus efficaces», estime Mario Rouillier, qui compte se défaire de l'édifice que son entreprise occupe depuis plus de 30 ans.

Un reflet de la région

Le bâtiment sera érigé par Hardy Construction, qui en a aussi réalisé les plans. «Ils avaient un lien avec les anciens propriétaires, ce qui a facilité les choses. Ils ont fait de belles réalisations dans la région. Ils ont toute notre confiance», précise Mario Rouillier.

Le nouvel édifice fera différents rappels à la région et à la nature de l'entreprise. «Il a un peu la forme d'une foreuse de surface, avec le mât de drapeau. La couverture est en cuivre et la façade, en bois. C'est un très beau bâtiment qui reflète bien la région et ce que nous sommes», croit le président dont l'entreprise emploie plus de 430 personnes.

 

Au début d'un nouveau cycle

Cet investissement majeur du Groupe Rouillier s'appuie sur le début d'un nouveau cycle dans l'industrie minière. «Il fallait attendre que ça se confirme au niveau mondial. Ici, on le voyait, mais il fallait aussi voir à l'extérieur. La reprise semble être mondiale», estime Mario Rouillier, qui rentre d'un voyage d'affaires en Russie et qui était au Mexique lors de notre entretien.

Si les opérations de forage se concentrent au Canada pour le Groupe Rouillier, ses marchés sont internationaux avec la division Versadrill. «On est en Russie, en Arménie, au Maroc, au Mexique, au Pérou et au Chili. On est aussi aux États-Unis avec notre nouvelle foreuse géotechnique, utilisée pour les routes et les bâtiments. Nous sommes les seuls au Canada à produire une telle foreuse», fait-il savoir.