Sections

Les Murs Cameron deviennent Cameron Structures de Bâtiment


Publié le 7 février 2018

Murs Cameron offre aujourd’hui bien plus que des murs préfabriqués. C’est pour cette raison que l’entreprise change son nom pour Cameron Structures de bâtiments.

©Photo La Frontière/Le Citoyen – Marc-André Gemme

Le succès de Murs Cameron fait en sorte que son offre de produits dépasse maintenant la construction de murs préfabriqués. C’est pour cette raison que l’entreprise de Palmarolle change son nom pour devenir Cameron Structures de bâtiments.

«Au départ, on faisait du mur préfabriqué, mais de fil en aiguille, l’entreprise a agrandi son offre de service, a raconté le PDG de l’entreprise, Jasmin Cameron. Aujourd’hui, on offre des bâtiments presque au complet, avec la fourniture et la structure de bois.»

L’entreprise va jusqu’à offrir des services d’ingénierie pour les questions de structures en bois et de fondations. «On veut offrir des solutions clés en main à nos clients, a indiqué M. Cameron. On a toujours eu le souci d’innover et d’être les meilleurs. On veut offrir un gain de temps aux entrepreneurs pour que nos produits s’installent mieux.»

La clientèle de l’entreprise varie entre les individus qui veulent s’auto-construire rapidement ou simplement ajouter un garage à leur propriété et les entrepreneurs et industries qui veulent économiser temps et argent sur la construction de leurs immeubles.

Camurlat

Le système Camurlat permet de passer les fils électriques sans avoir à percer la structure du mur.
Photo La Frontière/Le Citoyen – Marc-André Gemme

Cameron Structures de bâtiments a récemment développé un nouveau produit complémentaire à ses murs préfabriqués, le Camurlat. À l’heure actuelle, quand les entrepreneurs veulent passer des fils électriques, ils doivent soit percer la structure du mur préfabriqué ou installer une structure par-dessus le coupe-vapeur.

«On a remarqué qu’en passant les fils dans nos murs préfabriqués et on a compris qu’il y a beaucoup de pertes de chaleur de cette manière alors qu’avec le nouveau système nos murs restent étanches et gardent leur isolation», a expliqué Jasmin Cameron.

Le système Camurlat innove par sa simplicité d’installation et vise à augmenter la construction des bâtiments tout en rendant le travail plus facile pour les ouvriers. Il s’agit d’une structure de bois qui permet de passer des fils électriques sans avoir à percer les murs. Selon M. Cameron, ce nouveau système permet non seulement d’économiser de l’argent, mais aussi de réduire la quantité de matériaux à manipuler et de diminuer le temps d’installation de six à huit fois par rapport à la méthode traditionnelle.

L’usine actuelle de Palmarolle ne permettait pas d’ajouter un nouveau produit à sa production.
Photo La Frontière/Le Citoyen – Marc-André Gemme

Bien que le produit Camurlat ne soit pas encore officiellement en vente, l’entreprise est confiante qu’il connaîtra un grand succès. À tel point qu’un nouvel immeuble est présentement en construction afin d’y installer une nouvelle ligne de montage dédiée à ce système.

10 ans à Palmarolle

Établie à Palmarolle en 2008, l’usine de Cameron Structures de bâtiment produit des murs pour toute l’Abitibi-Témiscamingue, le Nord-du-Québec et l’Outaouais. L’entreprise compte aujourd’hui 18 employés. «J’aime toujours m’entourer des meilleurs, que ce soit au niveau des fournisseurs ou de mes employés, a affirmé Jasmin Cameron. Je suis fier de dire que j’ai de très bons employés, sans qui on ne serait pas rendu où l’on est aujourd’hui.»