Sections

Malgré l’inquiétude de citoyens, la Rigolade ne serait pas menacée


Publié le 19 mai 2017

L’éventualité de la construction d’une résidence pour personnes âgées près du site de l’événement qui célèbre ses 44 ans ce printemps en a inquiété plusieurs.

©TC Media - Lucie Charest / Archives

Des craintes injustifiées, selon la municipalité, envers la construction d’une résidence pour personnes âgées près du site de la Rigolade de Laverlochère, ont enflammé les pages Facebook de plusieurs citoyens à la veille du lancement de l’édition 2017 de la course de stock car.

Plusieurs personnes ont signifié leurs craintes sur leurs pages personnelles. Une photo illustrant des marchettes sur une piste de course a même été publiée sur la page de l’événement. On pouvait y lire «Pour ma retraite, j’organise une après-midi karting.» Quelques heures plus tard, la photo avait été supprimée.
À la suite d’un reportage diffusé sur le sujet à la télé régionale, des personnes qui avaient exprimé leurs craintes sur les médias sociaux ont fait marche arrière, refusant d’accorder une entrevue, affirmant préférer en savoir plus avant de se prononcer.
Mise au point de la municipalité
Le maire, Daniel Barrette n’a pas retourné nos appels. Toutefois, un communiqué signé «Municipalité de Laverlochère» a été émis tard en soirée, après 22 h le 18 mai. On peut y lire que ce projet est sur la table depuis 2013, que son état d’avancement a été publié dans le journal local en février et avril 2017.
«La municipalité déplore qu’une campagne de désinformation soit amorcée en pleine édition de la Rigolade, alors que le conseil municipal avait invité lesdits représentants à leur faire parvenir les réelles motivations quant à leurs préoccupations ou de faire part de leurs commentaires auprès du conseiller en charge des sports et loisirs à la municipalité», peut-on lire. La municipalité invite également la population aux séances du conseil qui se tiendront les 24 mai à 16 h et le 6 juin à 19 h 30.
Il est à noter qu’aucune personne contactée pour exprimer ses inquiétudes n’a affirmé ne pas être en faveur de ce projet de résidences pour personnes âgées dans sa municipalité.