Sections

UQAT: 2 millions $ pour des projets de recherche sur les forêts


Publié le 30 novembre 2017

Jean-Pierre Saucier, Francine Tremblay et Yves Bergeron ont fait l’annonce d’une importante somme qui sera investie en recherche.

©Photo TC Media - Marc-André Gemme

L’annonce d’une somme de deux millions de dollars investie dans différents projets de recherche en foresterie à l’UQAT a eu lieu le jeudi 30 novembre, lors du 19e colloque annuel de la Chaire en aménagement forestier durable, qui a eu lieu à Ste-Germaine-Boulé.

«En septembre dernier, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) Luc Blanchette avait confirmé l’octroi d’une somme de quatre millions de dollars pour soutenir la recherche forestière partout au Québec, a rappelé Francine Tremblay, doyenne à la recherche et à la création de l’UQAT. Concrètement, ce que ça représente pour l’UQAT, c’est une somme d’un million de dollars sur deux ans, soit 500 000 $ par année.»

Cette annonce a eu comme effet d’attirer le financement d’un million supplémentaire venu de différents partenaires industriels de l’Institut de recherche sur les forêts (IRF) de l’UQAT.

«Ce qui est marquant de ces projets de recherche, c’est qu’ils lient la pertinence et l’excellence, a indiqué Mme Tremblay. Les recherches effectuées dans le cadre de ces projets ont un rayonnement qui dépasse largement la région de l’Abitibi-Témiscamingue et pourraient même avoir une portée internationale.»

Plusieurs nouveaux projets

«L’annonce de notre ministre régional nous a démontré que la recherche régionale est importante, a affirmé Yves Bergeron, codirecteur de l’IRF, professeur et titulaire de deux Chaires de recherche à l’UQAT. Mais avant tout, ça va nous permettre de démarrer de nouveaux projets. On avait plusieurs idées qui bouillonnaient, nos partenaires nous soulevaient beaucoup de problèmes à étudier, mais on n’avait pas assez de financement pour se lancer dans de nouvelles études.»

Le seul bémol que le professeur Bergeron soulève, c’est la durée limitée du financement. «Vous comprenez que le financement annoncé est pour deux ans, moi demain matin je dois tout de suite penser à ce qui va se passer dans deux ans pour maintenir ça en vie», a soutenu M. Bergeron.

Treize nouveaux projets

«Pour le ministère, l’objectif de ce financement est de réaliser des recherches qui sont complémentaires à celles déjà en place au MFFP, afin de mieux répondre aux besoins de connaissances exprimés par les aménagistes forestiers», a expliqué Jean-Pierre Saucier, directeur par intérim de la Direction de la recherche forestière au MFFP.

Il explique que le MFFP n’a ni le financement requis ni l’expertise pour réaliser ces projets. «C’est pour cela que nous avons signé un contrat de recherche avec l’UQAT, a indiqué M. Saucier. Un appel de projets a été lancé en octobre dernier.»

À la suite de cet appel de projets, une étude sur la pertinence des projets a été faite afin d’assurer qu’il y avait un lien entre les besoins du ministère et les projets proposés.

Treize projets ont ainsi été retenus. Ceux-ci couvrent un vaste spectre de connaissances liées à la foresterie, telles que la caractérisation et l’atténuation des effets du réseau routier sur les hardes de caribou forestier du nord-ouest du Québec, les interactions entre la livrée des forêts et la composition forestière, l’étude de la sélection d’habitats du pékan en forêt feuillue et bien plus.