Sections

Un Raid des Kamikazes plus familial


Publié le 12 août 2017

Le Raid des Kamikazes a attiré beaucoup moins de participants cette année, mais la tangente familiale a amené de nouveaux coureurs sur le parcours.

350 personnes ont pris d’assaut les sentiers du centre plein air du mont Kanasuta. «C’est une baisse comparativement à l’année dernière où nous avions 720 inscriptions. Ça reste une belle participation pour ce genre d’évènement et on est satisfait», a indiqué le directeur général de l’évènement Alexandre Maheux-Cousineau.

Ce dernier explique la baisse par plusieurs facteurs. «C’est une mode et il y a une baisse un peu partout en région. Les gens apprécient plus les courses sur le plat comme le Big Bubble Tour qui sont plus familiales. C’est un peu pourquoi on a pris un peu cette tangente cette année.»

De plus, l’an dernier, l’évènement s’était tenu une semaine après le festival Osisko en lumière.

Une tangente familiale

Néanmoins, le côté familial du Raid des kamikazes a été prisé alors que 90 inscriptions sur les 350 étaient des familles. «Les gens veulent plus courir en famille et avoir du plaisir. C’est un peu le même parcours que les autres participants, mais on a coupé à certains endroits pour faciliter les choses. Cette option a été vraiment prisée», a-t-il souligné.

Le parcours avait aussi été adapté aux critiques reçues l’année dernière. «Il n’a pas été des plus appréciés. Les gens trouvaient que ça montait trop et qu’il n’y avait pas assez d’eau. Ils sont habitués à courir sur du plat dans des sentiers forestiers et non dans des montagnes de skis comme on voit beaucoup à l’extérieur de la région. C’est pourquoi on a fait des changements», a-t-il mentionné.