Sections

Les Huskies forcent un match ultime


Publié le 17 avril 2017

Les Huskies ont mangé du chien enragé entre la première et la deuxième période pour enfiler cinq buts lors du deuxième engagement en route vers une victoire de 9 à 2 pour forcer un ultime match.

«Depuis le début de l’année, on s’est souvent fait reprocher qu’on ne jouait pas 60 minutes. Je pense qu’on a prouvé qu’on pouvait le faire», a souligné le capitaine des Huskies Jérémy Lauzon.

Entre la première et la deuxième période, le discours fut simple chez les Huskies. «On ne voulait pas s’exciter. On devait continuer de faire ce qu’on faisait bien en première période», a expliqué le défenseur.

Les partisans ont aussi donné de l’énergie à la meute. «On était prêt à revenir à la maison. Les partisans l’étaient aussi et c’est ce qui fait la force des Huskies», a lancé Alexandre Fortin.

Après le deuxième filet, les partisans étaient incroyables. On ne s’entendait plus sur la glace. Ça nous a donné de l’énergie

Jérémy Lauzon

L’effet Waked?

L’attaquant Antoine Waked a pris place derrière le banc des Huskies lors de cette rencontre. «Après la défaite lors du cinquième match, il a jasé avec nous. On a jugé que ça serait bien qu’il soit sur le banc avec nous. C’est un leader très important dans notre équipe. Les gars le respectent beaucoup. Ce fut bénéfique», a souligné l’entraîneur-chef Gilles Bouchard.

Dans l’ensemble, le pilote s’attendait à ce que son équipe sorte comme elle l’a fait. «On n’avait pas le choix d’avoir une bonne performance. On a bien utilisé notre vitesse. Je suis fier des gars», a-t-il mentionné.

Les meilleurs joueurs des Huskies ont aussi été les meilleurs joueurs. «Nos leaders, nos moteurs offensifs ont fait la différence. Ce fut une performance d’équipe. On a besoin de tout le monde. On a passé proche de gagner certains matchs, mais on n’avait pas tout le monde», a précisé Gilles Bouchard.

Ce dernier avait déjà les yeux sur la prochaine rencontre. «Même si on a gagné, si mardi, on ne se présente pas, c’est fini. Il faut maintenant se préparer pour ce match.»

Des erreurs mentales

Le pilote des Saguenéens Yanick Jean a expliqué simplement la défaite de son équipe. «On est allé jouer dans leur force. Ils étaient prêts à jouer ce match. On a fait des erreurs mentales qui nous ont coûté cher. On a pris des mauvaises décisions à certains moments», a-t-il ajouté.

En début de deuxième période, après les deux buts rapides des Huskies, Frédéric Allard et Nicolas Roy ont profité d’une des pauses de la période pour s’adresser à leurs coéquipiers. «Ce sont des leaders. Ils ont à cœur le succès de l’équipe. Ils savent quoi leur dire», a mentionné le pilote.

La formation saguenéenne a ensuite eu de meilleurs moments avant que la meute ne réussisse à reprendre le momentum.

L’avantage numérique frappe

Profitant d’un avantage numérique, les Huskies ont ouvert la marque en milieu de première période. Le tir de la pointe d’Alexandre Fortin (5e) a dévié dans la circulation pour se retrouver au fond du filet.

Les Saguenéens ont aussi profité de l’avantage d’un homme pour s’inscrire au pointage. Joey Ratelle (5e) a sauté sur un retour de lancer pour faire scintiller la lumière rouge.

La machine rouge se met en marche

Dès le début de la deuxième période, le capitaine Jérémy Lauzon (4e) a décoché un tir précis pour battre Julio Billia.

La meute n’a pas mis de temps à doubler son avance. Gabriel Fontaine (6e) a profité d’une splendide passe de Mathieu Boucher pour déculotter le gardien adverse.

Les locaux ont continué leur travail de démolition. Un échange parfait entre Peter Abbandonato, Jean-Christophe Beaudin et Alexandre Fortin (6e) a mené au deuxième filet du match de ce dernier.

En milieu de période, Jérémy Lauzon (5e) a inscrit son deuxième filet de la période sur une passe parfaite d’Alexandre Fortin. Ce but a mis fin à la soirée de travail de Julio Billia.

En fin de période, Jean-Christophe Beaudin (7e) a saisi un retour de lancer de Fortin pour accentuer à nouveau l’avance rouynorandienne.

Troisième tranquille

Les Saguenéens ont finalement réussi à ajouter un deuxième filet. L’attaquant Brendan Hamelin (2e) a saisi un retour de lancer de Morgan Nauss pour déjouer Olivier Tremblay.

Profitant d’un cinq contre trois, les Huskies ont ajouté à leur avance. Jean-Christophe Beaudin a remis à Manuel Wiederer (3e) qui a décoché sur réception.

Les visiteurs ont ensuite écopé de plusieurs punitions consécutives. Philippe Myers (3e) et Jacob Neveu (1er) ont ainsi complété la marque.