Sections

Une année importante pour Xavier Bouchard


Publié le 11 octobre 2017

Xavier Bouchard est déjà répertorié sur la liste de la Centrale de soutien au recrutement de la LNH.

©La Frontière/Jean-François Vachon

Le défenseur du Drakkar de Baie-Comeau Xavier Bouchard dispute une année importante. Inscrit sur la première liste de la Centrale de soutien au recrutement de la Ligue nationale de hockey (LNH), le travail ne s’arrête pas pour l’ancien des Forestiers d’Amos.

«C’est une grosse année, mais il ne faut pas que je pense aux distractions. Je dois me concentrer sur le hockey et y aller un match à la fois», a-t-il confié.

On va grandir ensemble. C’est un processus. On est sur la bonne voie

Xavier Bouchard

Xavier Bouchard a connu une excellente saison étant un des meilleurs marqueurs chez les défenseurs de 16 ans au Canada l’an dernier. «Je suis un défenseur plus offensif, mais j’ai travaillé sur l’aspect défensif. L’an dernier, j’ai quand même eu de bonnes responsabilités comme défenseur de 16 ans. Mes entraîneurs savent que je peux contribuer offensivement, mais je dois d’abord bien jouer dans ma zone avant de me porter en attaque.»

Enfin une victoire

Le hockeyeur était de passage à Rouyn-Noranda au début du mois d’octobre avec le Drakkar de Baie-Comeau. Il a finalement savouré une victoire contre la formation dirigée par son père. «C’est satisfaisant. L’an dernier, il était dur à battre. Son équipe a eu une grosse saison. Cette saison, on est plus en mesure de l’emporter», a-t-il indiqué.

Malgré la distance, père et fils gardent contact. «J’essaie de lui parler et de parler à ma mère chaque jour. J’ai seulement coupé le contact avec mon père après le match de Val-d’Or avant d’affronter son équipe», a-t-il lancé à la blague.

Confiant pour le Drakkar

Le défenseur a confiance que son équipe peut surprendre. «Je pense que l’année où les Huskies ont gagné, personne ne s’attendait à ce qu’ils finissent au premier rang. C’est un peu la même chose pour nous. Les experts nous ont placés dans le milieu de peloton et je pense qu’on peut surprendre», a-t-il évoqué.

«On a une bonne équipe et on a du talent, mais il faut respecter notre identité d’équipe. Quand on sort à l’extérieur de ça, c’est là qu’on a de la misère», a-t-il ajouté.

Si la défensive de la formation de la Côte-Nord est assez jeune, elle peut tout de même s’appuyer sur quelque chose pour compenser. «Antoine Samuel est un des meilleurs gardiens de la LHJMQ et il est là chaque soir pour nous», a souligné Xavier Bouchard.