Sections

Emma Paquin vivra son rêve à St-Tite


Publié le 21 juillet 2017

Emma Paquin vivra le rêve de sa vie en participant à la course de barils lors du Festival western de St-Tite le 9 septembre.

©gracieuseté

La cavalière de 16 ans Emma Paquin, de Rouyn-Noranda, s’est qualifiée pour prendre part à l’épreuve des barils lors du Festival western de St-Tite.

Emma Paquin a reçu son laissez-passer pour l’épreuve des Barils Jeunes de la Coupe Canada à la fin du mois de mai.

«J’ai fait une compétition à Mirabel où je devais terminer parmi les 10 premiers pour être qualifiée, a expliqué Emma. J’ai terminé au cinquième rang, donc j’ai ma place pour St-Tite.»

Il s’agira d’une deuxième participation au Festival western pour la jeune cavalière. «Il y a deux ans, j’étais inscrite dans la catégorie Femme, même si je savais que je n’avais aucune chance de l’emporter, a-t-elle relaté. Cette fois, j’ai la chance de participer à la Coupe Canada et c’est mon rêve. J’aimerais vraiment gagner.»

Elle sera en compétition le samedi 9 septembre dans le cadre de l’épreuve Barils Jeunes de la Coupe Canada.

Histoire de famille

Emma monte à cheval depuis qu’elle a cinq ans et a commencé à faire de la compétition à neuf ans.

«J’aime la vitesse que tu peux atteindre à cheval, a-t-elle raconté. Mais, c’est surtout l’aspect familial que j’aime dans cette activité. Ce sont mes tantes, qui faisaient déjà des compétitions, qui m’ont donné le goût d’en faire. On part toute la famille ensemble et on a du plaisir.»

Relation privilégiée

Emma Paquin participera à l’épreuve des barils en compagnie de sa monture Becca.

«C’est une Quarter horse, a précisé Emma. C’est une excellente jument en raison de sa rapidité et son agilité. Je fais de la compétition avec elle depuis trois ans, mais c’est la première année que nous performons aussi bien ensemble.»

Emma et Becca ont dû développer une relation très forte pour arriver à un haut niveau de compétition. «C’est un peu comme mon enfant, a décrit la cavalière. Elle est très importante pour moi. Je vais la voir  tous les jours pour en prendre soin.»

Si les performances du duo sont meilleures cette année, c’est principalement parce qu’Emma a appris à connaître son cheval. «Becca a un fort caractère, a-t-elle fait savoir. Il faut bien la connaître pour pouvoir la monter et obtenir de bons résultats. Il faut savoir comment la prendre.»