Opinion vs racisme


Publié le 2 février 2017

Ouf... Un simple changement dans un petit règlement sur le zonage, permettant – entre autres – la construction de mosquée (et de synagogue et d’église et de temple bouddhiste) et on vient de découvrir que des Rouynorandiens sont ouvertement racistes.

Ce racisme est si flagrant chez certains que l’émission d’après-midi du réseau de télévision RDI a cru bon de faire un segment avec les commentaires désobligeants qu’on pouvait notamment lire sur la page Facebook de La Frontière.

Ne cherchez plus, on ne peut plus les lire. On a passé nos journées à les effacer. L’incitation à la haine et au racisme sont justement ce que tout le Québec tente d’éradiquer depuis la fusillade dans une mosquée de Québec.

Certains internautes, fâchés que nous ayons effacé leurs commentaires, nous ont accusés de brimer leur liberté d’expression.

Permettez-moi de faire une distinction entre liberté d’expression et d’opinion et incitation à la haine et menaces. Notons que ces exemples sont tirés de commentaires réels écrits sur notre page.

Voici une opinion, écrite par Diane: «Je ne suis pas d’accord avec le projet. Quand je vais dans un autre pays, je m’adapte à leurs coutumes, même si je ne suis pas d’accord. S’ils veulent vivre ici, ils devraient faire de même».

Voici un commentaire haineux de David: «On va faire un feu de la Saint-Jean avec leur mosquée, haha». On avait aussi Martin, qui a publié une image décrivant tous les musulmans comme étant des terroristes et des violeurs…

D’autres commentaires sont également tristes à lire, car ils dénotent de la peur et de l’ignorance bien davantage que du racisme. En exemple, cette lectrice qui nous écrit qu’elle craint que notre région soit envahie et que, dans un avenir rapproché, l’Abitibi sera islamisée.

Je vais vous dire, si l’on se fie aux plus récentes statistiques sur l’immigration en Abitibi, on risque plutôt de se faire «envahir» par… les Français. Eh oui, nos cousins sont le premier groupe d’immigrants en région.

Enfin, il y a les commentaires qui mélangent les sujets. Et ils sont les plus nombreux. Exemple de cette lectrice qui nous lance: «Je ne peux même pas mettre une remise sur mon terrain, mais on va changer les lois pour les mosquées».

Ne généralisons toutefois pas. Plusieurs personnes ont des opinions beaucoup plus nuancées. Reste qu’il semble y avoir un fond de racisme en région.

Ironique, tout de même, lorsque l’on se souvient que l’Abitibi a été largement colonisée par les Européens de l’Est depuis les années 1930. La Grève des Fros, ça vous rappelle quelque chose?