Sections

Un Phil Roy un peu plus Monsieur


Publié le 29 septembre 2017

Roy présente son premier one man show, Monsieur, en deux séjours dans la région.

©TC Media - Archives

Phil Roy a amorcé sa tournée Monsieur et sera dans la région en octobre et en novembre.

Phil Roy s’est fait connaître dans la région en 2013 alors qu’il a remporté le prix du jury et celui du public au Festival d’humour de l’Abitibi-Témiscamingue. Ce dernier a déjà hâte d’être de passage parmi nous.

La Sarre a une place spéciale dans mon cœur.

Phil Roy

«J’ai bien hâte de retourner à La Sarre, a-t-il dit. C’est une ville vraiment rock’n’roll. Je suis allé au Festival des langues sales avec mon ami Derrick Frenette et j’ai tellement eu de plaisir. C’est tellement le genre de festival que j’aurais voulu vivre quand j’étais plus jeune. J’avais capoté autant sur l’organisation que le public.»

Finissant de l’École de l’humour en 2011, Phil Roy a sorti son premier one man show au début de l’année 2017, six ans après sa graduation.

«Ça donne l’impression que ç’a pris beaucoup de temps avant que je sorte mon spectacle parce que je fais beaucoup de choses et que je suis un peu partout, a-t-il admis. J’avais besoin de sentir que j’étais prêt et que je savais ce que je voulais faire avant de partir en tournée.»

L’humoriste ne regrette pas d’avoir pris du temps avant de se lancer dans l’écriture et la production de son premier spectacle.

«J’ai pris le temps de me bâtir une notoriété avant d’aller en tournée, ça m’aide maintenant, a-t-il expliqué. Non seulement j’ai la chance que des producteurs m’aient fait confiance en me programmant, mais les salles sont pleines. Je trouve ça complètement fou. Je trouve que ça fait plusieurs strates d’amour chaque soir et ça fait beaucoup de bien.»

Monsieur

Pour son premier one man show, Phil Roy s’est inspiré de ses réflexions personnelles sur le fait qu’il approche la trentaine.

«Quand j’étais petit, je pensais que je serais un monsieur à 30 ans. Aujourd’hui, j’ai moins l’impression d’être un monsieur. Je me rends compte que la définition que j’avais du terme monsieur a changé entre les années 1998 et 2017. Ça avait peut-être une connotation péjorative.»

C’est à travers ses yeux qu’il expliquera sa conception de ce qu’est un monsieur. «Les gens autour de moi commencent à se placer en ayant une maison, une piscine et en pensant à s’acheter une mini-van, a-t-il précisé. En même temps, on est les mêmes personnes amusantes qu’à l’époque et on veut encore avoir du fun.»

Même s’il ne se considère pas encore un monsieur, il arrive à Phil Roy d’avoir ses petits moments où il l’est un peu plus. «Quand j’ai le goût d’aller me coucher et qu’il y a des gens qui font du bruit, ça me gosse, a-t-il avoué. J’aime aussi me stationner de reculons. Je trouve qu’on est prêt à partir par la suite.»

Dates à retenir

Phil Roy sera de passage en Abitibi-Témiscamingue une première fois du 3 au 5 octobre, où il sera en prestation à La Sarre, Rouyn-Noranda et Ville-Marie. Il reviendra du 1er au 3 novembre pour compléter sa tournée à Lebel-sur-Quévillon, Amos et Val-d’Or.