Sections

Une ruée vers notre héritage culturel

Journées de la Culture


Publié le 11 septembre 2017

Le porte-parole de la 14e édition des Journées de la Culture à Rouyn-Noranda, Sébastien Tessier, a dévoilé la programmation en compagnie de François Labbé, membre du Comité culturel permanent de la Ville.

©TC Media – Anne Blondin

Une vingtaine d’activités culturelles variées et gratuites auront lieu dans le cadre des Journées de la Culture les 29 et 30 septembre.

La 14e édition des Journées de la Culture à Rouyn-Noranda se fera sous le thème de la Ruée vers notre héritage culturel. Le porte-parole désigné pour cette édition est nul autre que Sébastien Tessier, archiviste et coordonnateur à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Rouyn-Noranda a une histoire riche qui transparaît encore aujourd’hui par son bouillonnement culturel

Sébastien Tessier

«C’était un impératif pour moi d’accepter le rôle de porte-parole lorsque j’ai su que la thématique était le patrimoine, a dit Sébastien Tessier. Dans les locaux de la BAnQ, nous avons un gros échantillon de cette culture-là et c’était une belle façon de leur donner une visibilité.»

«Nous avons la chance d’avoir une ville jeune, a exprimé Sébastien Tessier. Nous sommes privilégiés d’avoir accès à plus d’un million de photos d’archives de la ville depuis sa naissance.»

Une panoplie d’activités

Les activités diverses vont plaire à tous, que ce soit la représentation théâtrale de la troupe Brin d’folie à l’Agora des Arts, une exposition sur le patrimoine bâti de Rouyn-Noranda ou l’heure du conte à la Bibliothèque municipale.

Le circuit culturel en autobus sera également de retour. Le comédien Étienne Jacques en fera l’animation. Les places sont limitées, mais il est possible de se procurer son laissez-passer à la Bibliothèque municipale de Rouyn-Noranda.

Quelques activités suscitaient l’intérêt du porte-parole. «Étant un amateur de musique, la conférence sur l’histoire de la scène métal en Abitibi m’interpelle, a souligné Sébastien Tessier. L’atelier sur les aliments fermentés qui aura lieu au Pub Chez Gibb est également un de mes coups de cœur.»

«La difficulté des Journées de la Culture, c’est que nous ne pouvons pas tout voir en même temps. Il faut malheureusement faire des choix», a indiqué M. Tessier.

Les activités des Journées de la Culture se concluront par un 5 à 7 au Petit Théâtre du Vieux Noranda. Les cérémonies de remise des Prix de la culture 2017 ainsi que celui du Déclencheur de passions auront lieu à ce moment.

Afin de connaître l’ensemble des activités qui se dérouleront les 29 et 30 septembre, il est possible de consulter la page Facebook journees.culture.rn ou le site internet de la Ville.

Une chanson à l’école

Le projet «Une chanson à l’école» revient pour une deuxième édition en raison du succès qu’il a connu avec la chanson écrite par Koriass l’année dernière.

«Cette année, plus de 500 écoles vont participer à l’activité, a expliqué Sonia Rivard, enseignante en musique au niveau primaire. Ce qui est intéressant, c’est que chaque école y ajoute sa couleur dans sa façon de présenter le projet. Cela peut se faire uniquement en chanson ou des instruments peuvent être ajoutés.»

Cette année, ce sont les Sœurs Boulay qui ont composé une chanson sur le thème du patrimoine. Elle s’intitule De la terre jusqu’au courant. Les élèves ont déjà eu le privilège de l’entendre et l’apprécient déjà énormément, selon Mme Rivard. La chanson sera dévoilée officiellement le 29 septembre dans le cadre des Journées de la Culture.