Sections

Un party signé les Cowboys Fringants


Publié le 11 août 2017

Les Cowboys Fringants ont fait bouger les festivaliers d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Cowboys Fringants ont fait bouger les festivaliers d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Cowboys Fringants ont fait bouger les festivaliers d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Cowboys Fringants ont fait bouger les festivaliers d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Cowboys Fringants ont fait bouger les festivaliers d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Cowboys Fringants ont fait bouger les festivaliers d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Cowboys Fringants ont fait bouger les festivaliers d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Cowboys Fringants ont fait bouger les festivaliers d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Cowboys Fringants ont fait bouger les festivaliers d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Trois Accords ont réchauffé le public avec quelques uns de leurs succès comme Saskatchewan.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Trois Accords ont réchauffé le public avec quelques uns de leurs succès comme Saskatchewan.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Trois Accords ont réchauffé le public avec quelques uns de leurs succès comme Saskatchewan.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Trois Accords ont réchauffé le public avec quelques uns de leurs succès comme Saskatchewan.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Trois Accords ont réchauffé le public avec quelques uns de leurs succès comme Saskatchewan.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Les Trois Accords ont réchauffé le public avec quelques uns de leurs succès comme Saskatchewan.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

L'artiste rouynorandien Louis-Philippe Gingras a ouvert la première soirée d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

L'artiste rouynorandien Louis-Philippe Gingras a ouvert la première soirée d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

L'artiste rouynorandien Louis-Philippe Gingras a ouvert la première soirée d'Osisko en lumières.

Photos par La Frontière/Jean-François Vachon

Toute la soirée, par intermittence, une pluie fine est tombée sous les festivaliers d’Osisko en lumières. Ça n’a pas freiné l’ardeur de la foule qui a été stimulée par l’énergie des Cowboys Fringants. 

Dès que les premières notes de la populaire chanson La manifestion ont résonné, la pluie froide s’est calmée et la foule s’est animée.

Enchaînant plusieurs classiques de leur répertoire, notamment de l’album La Grande Messe comme Plus rien, La reine, Huit secondes, les Cowboys Fringants ont su réchauffer le cœur du public rouynorandien.

Trois accords et Louis-Philippe Gingras

En première partie, Louis-Philippe Gingras s’est amusé avec le public avant de céder la scène aux Trois Accords qui ont sorti quelques-uns de leurs classiques comme Saskatchewan.

Le site d’Osisko en lumière était rempli pour ce premier spectacle. Koriass et Sum41 auront la tâche de divertir les festivaliers pour la deuxième soirée du Festival.