Sections

Dany Pouliot met le party dans la place depuis 35 ans

Il animera les soupers retrouvailles du 100e de La Sarre


Publié le 29 juin 2017

Dany Pouliot

©gracieuseté – 2 Pierrots

Le chansonnier Dany Pouliot est monté sur les planches la première fois en 1982… et il n'en est toujours pas redescendu. Depuis plus de 35 ans, il met le party partout où il passe.

«J'ai eu un déclic quand j'ai vu un orchestre de gars avec des cheveux longs qui jouaient dans un sous-sol à La Sarre. Ils m'ont vu et m'ont invité à jouer avec eux. J'ai su que c'était ce que je voulais faire. Ce n'était rien de vraiment prévu. J'ai dit à mon père que j'allais jouer de la musique», se souvient celui qui mettra de l'ambiance dans les soupers retrouvailles au 100e de La Sarre, vendredi et samedi.

Puis, le 23 juin 1982, à la fin des classes, il a amorcé une longue et belle carrière dans les bars du Québec. «Je suis parti au Saguenay avec Alain Therrien, un autre chansonnier de La Sarre qui m'avait pris sous son aile. On a joué en duo pendant deux ans, puis je suis parti en solo. En 1988, je trouvais que je tournais un peu en rond et j'ai connu le 2 Pierrots (dans le Vieux-Montréal). Un dépisteur est venu me voir jouer au Saguenay, et je suis encore là, presque 30 ans plus tard», raconte-t-il.

Dany Pouliot
gracieuseté – 2 Pierrots

Encore du fun

Dany Pouliot a connu de très belles années dans les bars du Québec. «Je suis content d'avoir vécu les bonnes années. On faisait tous les villages au Saguenay, en Abitibi, etc. C'est probablement pour ça que je le fais encore aujourd'hui. J'ai toujours du fun à le faire. Mon nom est connu. Mon année 2018 est presque toute bookée», fait valoir cette véritable bête de scène.

Installé sur la Rive-Nord de Montréal, il tourne aujourd'hui surtout dans ce secteur, à Montréal et sur la Rive-Sud. «Il n'y a plus vraiment de bars de chansonniers en Abitibi, alors j'y vais encore deux ou trois fois par année, mais dans des événements. Outre les fêtes du 100e de La Sarre, je serai au Festival nautique de Lebel-sur-Quévillon le 29 juillet et à un tournoi de balle à Lorrainville le 26 août», souligne-t-il.

Il est d'ailleurs toujours attaché à son coin de pays d'origine. C'est lui qui a demandé à l'organisation pour jouer aux fêtes du 100e de La Sarre. «J'ai toujours été fier de venir de là et je voulais être là. Je vais sans doute revoir des chums que je n'ai pas vus depuis… 1982!», se réjouit-il.

200 chansons drette là

Si les bars ne sont plus ce qu'ils étaient, ça n'empêche pas Dany Pouliot de toujours rouler sa bosse, guitare acoustique ou électrique en main ainsi que son ordinateur portable. L'expérience acquise l'aide beaucoup.

«C'est plus facile. Avec le répertoire que je me suis monté au fil des années, je peux faire des mariages, des terrasses, des resto-bars. Et je continue de jouer sur une base régulière au 2 Pierrots, en solo ou avec mon groupe. Je dois me renouveler constamment pour rester à jour et m'adapter à toutes les situations. Je peux facilement jouer plus de 200 chansons drette là. Ça va d'AC/DC à Pitbull en passant par Green Day et la Bottine Souriante», précise-t-il.

Trois albums

Et bien qu'il ait composé des chansons au fil des ans, il n'a jamais endisqué son matériel et en interprète bien peu sur la scène. «Les gens viennent entendre les chansons qu'ils connaissent», souligne celui qui possède quand même trois albums à son actif, des compilations de chansons du 2 Pierrots, dont Le Party des Fêtes qui s'est vendu à plus de 30 000 exemplaires.