Un livre pour enfants inspiré des récits de Michel Pageau


Publié le 16 mai 2017

Stéphanie Déziel et Michel Pageau

©TC MEDIA - Archives

Le livre jeunesse intitulé Michel, la corneille, l'outarde et le loup de l'auteure Stéphanie Déziel sera disponible en librairie dès samedi, partout au Québec.

Stéphanie Déziel, qui a vécu pendant près de 10 ans dans le quartier Vassan à Val-d'Or, s'est intéressée à l'histoire de Michel Pageau dès son arrivée en Abitibi-Témiscamingue. «J'ai toujours été fasciné par le refuge, puis chaque année, j'y allais avec mes enfants», explique Mme Déziel.

Mon vœu le plus cher, c'est qu'il soit une inspiration pour beaucoup d'enfants qui vont lire l'ouvrage. C'était un être extraordinaire.

Stéphanie Déziel 

Après avoir lu la biographie sur M. Pageau, elle a constaté le potentiel d'écrire un ouvrage s'inspirant de ses récits, spécialement destiné aux enfants. «Je suis allé voir Michel puis je lui ai demandé s'il serait intéressé qu'on écrive ensemble des livres pour enfants et il était super content», se remémore l'auteure.

Quelques mois plus tard, Mme Déziel recevait un appui financier du Conseil des arts et des lettres lui permettant ainsi d'amorcer son processus de recherche et de création. Elle s'est entretenue avec M. Pageau deux fois par mois, pendant près d'un an, jusqu’à quelques mois avant son décès. «Ce sont vraiment ses souvenirs qui ont alimenté les histoires», explique-t-elle. 

Trois rencontres

Son ouvrage de 88 pages, publié aux Éditions Pierre Tisseyre, retrace les rencontres de M. Pageau avec trois animaux, soit une corneille, une outarde et un loup. «Penelope (corneille), il l'a apprivoisée quand il avait 12 ans alors qu'elle était tombée d'un nid, explique Mme Déziel. On a toujours l'impression que c'est quelqu'un qui aime particulièrement les gros animaux comme les loups et les ours, mais il était aussi très amoureux des petits êtres sensibles.»

En parallèle, l'auteure qui a également été enseignante en philosophie au cégep de La Pocatière a retrouvé les salles de classe pour aller rencontrer des groupes d'élèves afin de leur faire la lecture de ses manuscrits. «Je rencontrais les enfants de 3e année pour leur présenter mes textes et qu'ils m'expliquent ce qu'il y avait à améliorer», précise-t-elle.

Faire découvrir la région

Par la publication de ce livre, Mme Déziel souhaite également rendre hommage à l'œuvre de Michel Pageau et de sa femme. Elle souhaite aussi faire découvrir aux Québécois la beauté de la région. «L'idée c'était aussi de faire découvrir au reste du Québec ce bel aspect de l'Abitibi, comme les animaux sauvages que nous avons la chance de côtoyer. Les Abitibiens ont la chance incroyable d'être entourés d'une forêt boréale immense et sauvage», s'exclame-t-elle.

L'auteure souhaite aussi conscientiser la jeunesse sur l'importance de préserver notre environnement. «Si on veut sauver le monde et protéger la planète, il faut l'aimer, souligne-t-elle. Il faut aller dans la forêt, aller vers elle, et justement, Michel c'est un exemple incroyable d'une personne qui a voué sa vie à la nature puis aux animaux qui y vivent.»

Elle soutient que le récit de M. Pageau peut être une inspiration pour la relève. «Les enfants vont avoir le goût de découvrir ces animaux, d'essayer d'aller les voir, d'aller dans le bois, d'aller marcher dans la nature», souligne-t-elle.

Michel, la corneille, l'outarde et le loup est destiné aux enfants de plus de 9 ans. Il sera lancé samedi au Refuge Pageau.