Des élèves de Val-d'Or participent à un projet des Cowboys Fringants


Publié le 11 mai 2017

Le membre fondateur du groupe Les Cowboys Fringants, Jérôme Dupras.

©Photo TC Media - Archives

Des élèves de la polyvalente Le Carrefour de Val-d'Or ont contribué à l'écriture d'une des chansons qui se trouvera sur l'album Nos forêts chantées, à paraître vendredi.

Le projet qui a été financé par la Fondation des Cowboys Fringants, a pour objectif de sensibiliser les élèves à l'importance de protéger l'environnement par l'entremise d'un processus de création artistique. 11 écoles à travers la province ont été sélectionnées pour collaborer au projet.

On veut se servir de la musique pour porter les valeurs écologistes

Jérôme Dupras

L'auteur Jonathan Harnois est allé à la rencontre des jeunes pour diriger de 3 à 4 ateliers, sur une période de 18 mois. Ce processus menait ultimement à l'écriture d'une chanson qui se trouve maintenant sur l'album. «C'est comme si a 30 têtes, on représentait un parolier. Donc, on devait essayer de vivre cela de manière collective, de manière la plus immersive possible», explique M. Harnois.

Une participation du début à la fin

Les réflexions et échanges sur l'environnement ont donc mené à l'écriture de la pièce intitulée Territoire, par les élèves Valdoriens. C'est l'artiste David Marin qui assure l'interprétation de leur texte.

Même si M. Harnois était responsable de préserver une certaine cohérence entre les textes, il soutient que les élèves ont participé du début à la fin. «Ils ont senti une paternité très, très forte, dans ce processus-là. Dès le moment où je leur ai apporté l'ébauche, ils ont défendu le texte bec et ongles et ils ont senti vraiment tout le processus qui était le leur. Je pense qu'il y a une belle fierté qui ressort de tout cela», se réjouit-il.

Un processus créatif environnementaliste

Au préalable, les élèves ont suivi des ateliers de formation afin de s'approprier des notions concernant la protection de l'environnement. «Dans un premier temps, ils avaient des ateliers sur l'importance de la nature et les forêts du Québec et on voulait semer des graines sur ce qu'est l'environnement qui nous entoure», explique Jérôme Dupras, membre fondateur des Cowboys Fringants.

Le souhait des initiateurs du projet est que cette démarche puisse contribuer à créer une jeunesse toujours plus conscientisée, dans une société qui ne semble pas encore avoir la volonté politique suffisante pour changer les choses. «Si on a allumé des flammes avec cela, s'il y a des gens qui ont eu des coups de foudre envers la chanson, envers l'objet environnemental, nous c'est pour cela qu'on fait cela», souligne M. Dupras.

Le groupe des Cowboys Fringants a été créé il y a 22 ans. «On était à l'âge où on était encore au secondaire ou au début du cégep, et c'est d'une façon très naïve et sans repères qu'on a abordé la chanson. Donc on a voulu redonner un petit peu à des jeunes de cette tranche d'âge, en les accompagnant dans une démarche de création», précise M. Dupras.

«Le crayon retourne à la terre»

L'album sera lancé vendredi à Montréal et, pour l'occasion, les 300 élèves qui ont collaboré au projet artistique seront invités à assister à l'événement. Les Cowboys Fringants offriront également un concert en soirée. En après-midi, les participants seront invités à planter des arbres. «C'est pour symboliser la finalité de l'album ou le crayon retourne à la terre», affirme M. Dupras.

Les élèves de la polyvalente Le Carrefour prendront aussi la direction de Montréal. «On est très heureux de pouvoir les rencontrer et ils vont pouvoir discuter avec les artistes, notamment David Marin», conclut M. Dupras.