Sections

Festival du DocuMenteur : les gagnants


Publié le 6 avril 2017

Le film «D’un bouchon à l’autre» de l’équipe Sup3r Kebab a reçu le Prix du public lors du Concours de création.

©Facebook/Festival du DocuMenteur en Abitibi-Témiscamingue

La 14e édition du Festival du DocuMenteur en Abitibi-Témiscamingue s’est déroulée du 30 mars au 1er avril, au Petit Théâtre du Vieux Noranda. Outre une rétrospective des premières années du festival montée par Douteux.org en ouverture le jeudi 30 mars, les festivaliers ont eu droit à plusieurs courts métrages de qualité.

Le vendredi 31 mars, dans le cadre du Cabaret de création UQAT, cinq films étudiants de haut calibre réalisés un peu plus tôt cette année ont été présentés au public. Ce dernier était appelé à voter et c’est l’équipe du film Marteau, composée de Mavric Floquet, Gabin Volpato, Diane Velex et Jean-François Perron, qui est partie avec la bourse de 1000 $ remise par Bell.

Le Super Amène ta cassette a quant à lui présenté une dizaine de courts métrages, tant professionnels qu’amateurs. Dans la catégorie Amateur, Charles Schiele a remporté une bourse de 200 $ pour son film Through China and Mongolia, alors que Jean-Martin Gagnon a gagné une bourse du même montant pour son film professionnel BROS.

Concours de création

Bien entendu, l’activité principale du DocuMenteur est le Concours de création, où cinq équipes doivent réaliser un faux documentaire en 72 h. Cette année, toutes les équipes étaient assignées à Rouyn-Noranda. Le film D’un bouchon à l’autre de l’équipe Sup3r Kebab (Charles Schiele, Deessen Aundee et Marie Guitard) a reçu le Prix du Public UQAT assorti d’une bourse de 1000 $.

Le jury, pour sa part, a récompensé d’une bourse de 4000 $, gracieuseté de La Fabrique Culturelle de Télé-Québec, le film La ligne fine entre le Outch et le Ayoye de l’équipe Caboose Band. L’équipe était composée de Jean-Martin Gagnon, Guillaume Audet et Simon Landry-Désy.

Finalement, le volet international, également présenté en soirée de clôture, a présenté des films provenant d’Espagne, de France, d’Australie et du Canada. Le film Planter, lui aussi réalisé par le Caboose Band, est reparti avec le Prix du Jury Ville de Rouyn-Noranda et une bourse de 300 $.