La relève artistique performe à Val-d'Or

Finale régionale de Cégeps en spectacle

Publié le 26 mars 2017

Fred Beauchamp ira à la finale nationale de Cégeps en spectacle.

©Photo TC Média – Thomas Deshaies

12 groupes et artistes ont livré une performance dans le cadre de la finale régionale de Cégeps en spectacle qui avait lieu samedi à Val-d'Or. Fred Beauchamp et le duo composé d'Elisabeth Arseneault-Duquet et Camille Hottin ont été sélectionnés pour se rendre à la finale nationale.

Mayer
Les différents arts de la scène étaient bien représentés: la musique, le théâtre, le chant et même le cirque. Le caractère intime de la salle Félix Leclerc aura permis une proximité entre le public et les artistes, ce qui a été bien apprécié par ces jeunes talents provenant de plusieurs cégeps de l'ouest de la province.

Le public était tout simplement écœurant!

Fred Beauchamp

L'auteur-compositeur Fred Beauchamp a été sélectionné pour se rendre à la finale nationale qui aura lieu le 17 avril prochain au cégep de Saint-Laurent. Sa présence sur scène et son charisme ont été soulignés par le jury.

M. Beauchamp s'est avoué honoré d'être choisi, notamment compte tenu de la qualité des autres performances. «Il y avait du talent à la pelletée et des personnalités flamboyantes ce soir», a-t-il affirmé quelques minutes après avoir reçu les grands honneurs.  Dès son arrivée sur scène, il a rapidement su interpeller le public. «Moi je ne fais pas de la musique pour être connu, mais pour connaître», a-t-il répondu pour expliquer son approche.  

Elisabeth Arseneault-Duquet et Camille Hottin passeront également à la prochaine étape. Les deux étudiantes du cégep de Montmorency ont offert une prestation de chant, danse et d'interprétation en langage des signes. «Sincèrement, je plains les juges puisqu'il y avait tellement de talents ce soir, a souligné Mme Hottin. C'est le fun de savoir qu'on a pu toucher des gens aussi loin de chez nous, en Abitibi.» Leur audace, leur fusion et leurs talents ont été appréciés par les membres du jury.

La relève promet

L'Abitibi-Témiscamingue était représentée par le groupe Perspectives. Leur prestation réussie a plu au public qui les a généreusement applaudis. D'autres groupes se sont également fait remarquer durant la soirée. C'est le cas de Micro-Lampion du cégep Édouard-Montpetit, formé de François Mayer et Simon Lemieux.

Les deux étudiants ont proposé une chanson engagée politiquement avec une interprétation assumée et mûrie. «On a cruellement besoin de rafraîchissement du côté de la culture musicale au Québec, a souligné M. Mayer. Il y a une montée du socialisme, notamment avec Gabriel Nadeau-Dubois qui fait son entrée en politique, on pourrait bientôt voir une affirmation (artistique) un peu plus de gauche.» Le jeune artiste a précisé qu'il souhaitait notamment contribuer à la réflexion et aux débats de société par l'entremise de son art.

Le groupe Incompétence calculée aura quant à lui donné une touche plus funky à la finale. Les quatre membres du groupe de l'École nationale d'aérotechnique ont délivré une composition musicale inspirée d'un style hétéroclite. «On a vraiment des backgrounds différents, a souligné le saxophoniste du groupe, Martin Racette. On a tous apporté une partie de ce qu'on est pour faire notre musique.»

Expérience unique

Pour la coordonnatrice de la finale régionale, Isabelle Gosselin, il s'agit d'une chance unique pour les étudiants de «vivre de près les différents métiers de la scène». «Il ne faut pas oublier que tous les finalistes sont également éligibles pour participer à d'autres compétitions comme le festival en chanson de Petite-Vallée, a-t-elle souligné. L'événement vise aussi à promouvoir l'usage de la langue française.»