Une deuxième vue

Publié le 20 mars 2017

©gracieuseté

Entrevue faite avec Karine Vachon, qui accueille des chiots de Mira en famille d’accueil à Rouyn-Noranda.

Par Frédérique Fortin (école D'Alembert)

Pourquoi avez-vous choisi de faire ce genre de bénévolat ?

Je fais ce genre de bénévolat car j’aime aider, j’aime les chiens et j’adore les emmener partout avec moi.

Comment faites-vous pour vous occuper de ces chiens?

Un bon chien ne monte pas sur le divan et les lits. Nous gardons les chiens 1 an et nous les amenons partout comme dans les magasins ou à l’école.

Quand les chiens guide font une promena de, est-ce qu’ils sont portés à être distraits par une voiture ou autre ?

Oui, beaucoup, mais pour régler cela, il passe des mois dans une école Mira.

Ont-ils de la difficulté à écouter vos consignes?

Tous les chiens sont différents. Ils ne mangent pas n’importe quoi, et on dit souvent non, pour qu’ils obéissent. Au travail, c’est important de ne pas les flatter, mais à la maison, c’est un chien normal. Comme tous les chiens, ils veulent de l’affection.

Les races choisies par Mira, les labradors et les bouviers-bernois, ont-ils de la difficulté à comprendre les règles de votre maison?

Ils sont tous bons, mais les labradors et les bouvier-bernois sont très forts. Les deux, ensemble, donnent le Labernois. Une race très affectueuse.