L’environnement dans les écoles

Publié le 14 mars 2017

De nos jours, plusieurs écoles sont inscrites comme étant EVB. Qu’est que c’est être EVB? Voyons cela ensemble!

Par Clara Buteau-Perron (École Sacré-Coeur)

Le réseau EVB (Établissement Vert Brundtland) est un projet réalisé par un groupe de personnes qui veulent un monde meilleur. Il a été créé en 1993 et compte maintenant 1400 établissements inscrits. Parmi ces 1400 établissements, on retrouve l’école Sacré-Coeur. Dans cette école, il y a un comité EVB.

Faire partie du comité EVB, c’est d’abord rencontrer à tous les mois les autres élèves qui font partie du comité en compagnie de l’enseignante responsable. Il faut discuter d’environnement et planifier des activités afin de sensibiliser les autres élèves à l’urgence de prendre soin de notre planète.

Il y a un calendrier avec des dates importantes, comme celle de la Journée mondiale de la paix, la Journée internationale des câlins ou encore la Journée de l’amitié.

C’est lors de ces occasions que le comité EVB organise des activités pour l’école. Faire partie de ce comité, c’est organiser des activités pour l’école en lien avec l’environnement, comme nettoyer la cour d’école, faire une présentation dans les classes pour encourager les gens à faire attention à notre planète, faire une collecte de denrées non périssables pour Noël ou alors faire une marche pour la paix.

Faire partie de ce comité, c’est aussi participer à des activités à l’extérieur de l’école, par exemple, aller au Petit Théâtre où sont organisés plusieurs ateliers en lien avec l’environnement. Il y a des ateliers pour sensibiliser les gens à être plus respectueux envers l’environnement, plus écologiques et aussi, pour les encourager à moins polluer. Il y a même une activité nommée «Le banquet de la faim». Certains ateliers portent aussi sur l’éducation à la citoyenneté.

Qu’est-ce qu’un Banquet de la faim? Cette activité doit se dérouler sur l’heure d’un repas ou d’une collation. Dans un premier temps, il faut faire trois groupes de personnes. Il y a un groupe de gens riches, un groupe de gens de la classe moyenne, et un groupe de gens pauvres. Les riches ont tout ce qu’ils désirent pour leur repas. Une entrée, le repas principal, les accompagnements, le dessert et pour finir, le breuvage. Bien entendu, tout est gratuit pour eux!

Pour la classe moyenne, ils ont droit à un petit repas (soit un sandwich), s’ils ont quatre dollars. S’ils ont cinq dollars, ils ont droit à un petit biscuit en plus. De leur côté, les pauvres ont droit à un petit bol de riz froid sans ustensiles, et ce, seulement s’ils ont assez d’argent. Pour ceux qui ont un dollar, ils n’ont rien. Après avoir vécu cette expérience, on peut maintenant donner de la nourriture aux autres. Cette activité fait normalement réagir beaucoup de personnes car tout le monde a faim. Malheureusement, cette situation se passe dans plusieurs pays à travers le monde.

Pour conclure, on sait très bien qu’on ne peut pas changer les évènements qui se passent dans le monde en claquant des doigts! Par contre, si tous les gens s’impliquent pour changer ces situations, on fait toujours un pas en avant. C’est pour ça que le réseau EVB est là, c’est pour changer les choses!