Lutter contre l'épilepsie à la mémoire de Yanick Tessier


Publié le 1 avril 2017

Yanick Tessier et Sébastien Lanno, à l'époque où ils formaient un duo humoristique.

©gracieuseté

L'humoriste Sébastien Lanno a trouvé un moyen de lutter contre l'épilepsie et rendre hommage à son vieux chum, Yanick Tessier, emporté par les effets de cette condition neurologique en novembre dernier.

Je ne l'avais tellement pas vu venir. J'ai voulu faire quelque chose. D'abord pour honorer la mémoire de Yanick, mais aussi pour sensibiliser les gens à l'épilepsie. Ça demeure un trouble dont on n'entend très peu parler. Yanick a développé ça après un accident de voiture en 2007 ou 2008. Il a perdu son emploi, son permis de conduire, etc. Je crois qu'il faut parler de la cause», fait valoir Sébastien Lanno.

Toute personne intéressée à nous donner un ou des objets à vendre à l'encan est la bienvenue

Sébastien Lanno

Ce dernier est un ami d'enfance de Yanick Tessier. Les deux Amossois ont formé un duo humoristique Lanno-Tessier au début des années 2000. En mai 2003, ils se sont offert le Théâtre des Eskers. Leur spectacle avait alors été dédié à leur grand ami François Larochelle décédé quelques années auparavant.

«On avait aussi fait un spectacle à Rouyn-Noranda et je me souviens, on avait vu un article dans le journal à propos d'un enfant qui vivait plus de 10 crises d'épilepsie par jour. Ça nous avait touchés; on lui avait remis 2 $ par billet vendu. C'est vraiment bizarre que Yanick ait ensuite été atteint par ce trouble», raconte-t-il, en faisant allusion au petit Maxime Vilandré, qui a fini lui aussi par être emporté par les effets de cette condition neurologique.

Yanick Tessier
gracieuseté

Un encan virtuel

Sébastien Lanno a donc eu l'idée d'organiser L'encan Yanick Tessier sur Facebook. «J'ai d'abord demandé la permission à sa famille. Puis, j'ai approché l'Association québécoise de l'épilepsie. Au début, je voulais tout faire ça par moi-même, mais je me suis vite rendu compte que ce serait difficile sans m'associer directement à un organisme reconnu. L'Association va recevoir tout l'argent et remettre elle-même les objets aux plus offrants qui les gagneront à l'encan», précise-t-il.

L'Amossois d'origine est donc à la recherche d'objets qui pourraient ainsi être vendus à l'encan. «Ce sera une activité continue. Je vais y aller un encan à la fois directement dans la page Facebook. J'essaie de contacter des vedettes, de Maxim Martin à Iron Maiden, pour obtenir des objets autographiés. J'ai aussi envoyé des demandes à des organisations sportives comme le Canadien, l'Impact et les Alouettes, qui ont des programmes dédiés à ce genre d'activités», souligne-t-il.

Sensibilisation

La page Facebook L'encan Yanick Tessier servira aussi à relayer un maximum d'information sur l'épilepsie par le biais d'articles, vidéos et témoignages.

Par exemple, elle faisait la promotion de la Journée Lavande, consacrée à la sensibilisation de la population à l'épilepsie, le 26 mars. Cette condition neurologique affecte environ 1 % de la population, soit près de 300 000 personnes au Canada. On peut s'informer davantage au www.associationquebecoiseepilepsie.com.