Sections

Le projet d’école alternative ouvrira dès septembre


Publié le 7 avril 2017

L’école alternative favorise l’apprentissage par projets et a comme prémisse que chaque élève avance à son rythme.

©depositphotos.com/petrograd99

C’est maintenant confirmé, le projet d’école alternative à Rouyn-Noranda débutera dès la rentrée de septembre 2017. La Commission scolaire de Rouyn-Noranda a reçu suffisamment d’inscriptions pour aller de l’avant.

Le 23 mars, la CSRN avait consulté la population lors d’une séance d’information à l’aide d’un sondage. Les parents devaient y clarifier leurs intentions d’inscrire ou non leur enfant à l’école alternative. Après avoir compilé tous les sondages reçus, la commission scolaire en vient à la conclusion qu’il y aura suffisamment d’élèves pour démarrer le projet, qui sera situé dans le Centre Élisabeth-Bruyère, pour le préscolaire et le premier cycle du primaire (1ère et 2e année).

C’est une bonne nouvelle pour la commission scolaire, mais aussi pour les parents

Anne-Frédérique Karsenti

Plus précisément, la CSRN a reçu 18 inscriptions au préscolaire (maternelle) sur une possibilité de 19 et 21 inscriptions au premier cycle sur une possibilité de 20. Si aucun élève ne se désiste d’ici la rentrée, la CSRN devra piger, au hasard, les élèves qui pourront s’inscrire officiellement au premier cycle, après l’analyse de tous les dossiers. Un heureux problème, en quelque sorte.

La CSRN se réjouit que le projet puisse finalement aller de l’avant. «Nous sommes très satisfaits du dénouement, a affirmé Anne-Frédérique Karsenti, directrice des services éducatifs à la CSRN. C’est une bonne nouvelle pour la commission scolaire, mais aussi pour les parents.»

L’école alternative

Une école alternative se distingue de l’école traditionnelle par l’implication accrue des parents dans la vie scolaire, par une différenciation de chaque élève selon ses besoins et ses aptitudes, par un apprentissage axé sur les projets personnels et par un décloisonnement de la classe.

À la suite de la présentation assurée par la direction du Centre Élisabeth-Bruyère, le comité de parents derrière le projet d’école alternative et les services éducatifs de la CSRN, 39 inscriptions ont été soumises pour la rentrée 2017.
© TC Media - Marie-Hélène Paquin

Dans le cas du projet d’école alternative de la CSRN, la croissance sera progressive. Chaque année, on ajoutera des classes jusqu’à ce qu’on atteigne la 6e année. Bien que les élèves du primaire partageront l’immeuble avec les étudiants fréquentant la formation générale aux adultes, ils seront situés dans une section à part et profiteront d’une entrée indépendante située à l’arrière du bâtiment, du côté du lac Osisko, en bordure de l’avenue du Lac. Bonne nouvelle, la CSRN sera en mesure d’ouvrir un service de garde, puisque pratiquement tous les parents en ont témoigné le besoin. Il faut savoir que comme pour toute demande de changement d’école, les parents sont responsables du transport de leur enfant. En ce qui a trait à la cour d’école, un endroit a déjà été pensé par la direction du Centre, mais les parents devront encore une fois faire preuve d’implication pour amasser les fonds nécessaires, comme c’est le cas dans toutes les écoles primaires.