Pierre St-Amand : un Lasarrois commandant adjoint du NORAD

Marc-André Gemme marc-andre.gemme@tc.tc
Publié le 20 mars 2016

Le Lieutenant-général Pierre St-Amand.

©Photo gracieuseté - NORAD

Depuis le mois de juillet 2015, le Lieutenant-général Pierre St-Amand, natif de La Sarre en Abitibi-Ouest a été nommé comme commandant adjoint du NORAD ainsi qu'au poste de Commandant de l'élément canadien du NORAD.

Il est le deuxième plus haut gradé de l’organisation, derrière l’Amiral quatre étoiles Bill Gortney.

Le NORAD est le North American Aerospace Defense Command, soit une organisation binationale qui existe depuis maintenant 57 ans. Elle allie les États-Unis et le Canada dans le but d’assurer le contrôle et la surveillance de l'espace aérospatial de l’Amérique du Nord. «On a aussi une mission qui touche les espaces maritimes, a expliqué le Lieutenant-général St-Amand. On rend le même service aux deux pays quant aux dangers qui pourraient survenir.»

Un rôle accru depuis le 11 septembre

Lorsqu’on demande au Lieutenant-général quels sont les dangers qui guettent l’Amérique du Nord en 2016, il fait tout de suite référence aux événements du 11 septembre 2001. «On surveille les espaces aériens américains et canadiens et on se donne les moyens de répondre à d’autres événements terroristes éventuels, a affirmé le Lieutenant-général. C’est notre rôle de s’assurer que les avions qui entrent dans nos espaces aériens sont supposés être là.»

Les menaces d’attaques de pays voisins sont également évaluées par les gens du NORAD. La Corée du Nord, par exemple, menace régulièrement l’Amérique avec ses essais nucléaires récurrents. «Une autre mission du NORAD est de surveiller les approches de l’espace ainsi que de missiles balistiques, a expliqué le Lieutenant-général St-Amand. Donc lorsqu’un pays comme la Corée du Nord commence à faire du bruit, ou qu’il y a de l’activité dans ce coin-là, c’est sûr qu’on surveille de plus près, pour avertir et être prêt à contrer au cas où on serait appelé à répondre.»

Les effectifs du NORAD

Bien que le Canada ne fasse pas partie du système de défense de missiles balistiques, les Américains, eux, ont des missiles antimissiles qui permettraient de répondre à une attaque venant du ciel.

Lorsque la souveraineté des États-Unis et du Canada est menacée, c’est le rôle du NORAD de protéger l’espace aérien. «Par exemple, on a souvent entendu parler de bombardiers stratégiques russes et c’était notre job de s’assurer que ces gens-là ne pénétraient pas dans nos espaces aériens, a raconté le Lieutenant-général St-Amand. Dans ces cas-là, on répond avec des avions de chasse et d’autres capacités qu’on a.»

Le Cheyenne Mountain Complex, situé à Colorado Springs au Colorado.
Photo gracieuseté - NORAD

Beaucoup de Canadiens et de Québécois

Le NORAD est composé de soldats canadiens et américains. Ceux-ci sont intégrés dans la structure de commandement. «On a trois régions, soit la région continentale américaine, la région canadienne et une région en Alaska», a expliqué le Lieutenant-général. Ce dernier est basé dans le quartier général stratégique qui se trouve à Colorado Springs.

«À l’intérieur de l’entreprise NORAD, on a environ 300 membres canadiens, a indiqué le Lieutenant-général St-Amand. Ici, à Colorado Springs, on a à peu près 147 membres qui sont ici avec leurs familles. De ce nombre, 24 sont des Québécois.»

Bien qu’il ne les connaisse pas tous personnellement, le Lieutenant-général affirme qu’il a souvent l’occasion de socialiser avec ses compatriotes.

Né à La Sarre

Le Lieutenant-général Pierre St-Amand est né à La Sarre. Sa famille et ses amis y résident toujours. Il essaie d’y revenir au moins deux à trois fois par année, mais son horaire chargé et la distance rendent ses visites plus difficiles.

Suivre le père Noël

Saviez-vous que chaque année, NORAD suit le parcours du père Noël à travers le monde? Des milliers de volontaires répondent à plus de 12 000 courriels et 70 000 appels téléphoniques afin d’aviser les enfants de la localisation exacte du père Noël. Un site web permet également de suivre son parcours en temps réel.