Sections

Centre multisports, glissades en tube, rodéo et bien plus

Yves Dubé présente son plan de match en vue des élections   


Publié le 11 août 2017

Yves Dubé veut devenir maire de La Sarre pour de longues années.

©Photo TC Media - Marc-André Gemme

Pour le moment, Yves Dubé est le seul candidat au poste de maire de la Ville de La Sarre. Malgré ce fait, il prend la campagne électorale au sérieux et tenait à présenter son plan de match s’il est élu.

Yves Dubé agit à titre de conseiller municipal depuis près de 14 ans. Cette année, il a décidé de tenter sa chance pour briguer le poste de maire. Son engouement n’est pas éphémère, il espère devenir maire et rester en place pour de nombreuses années. Son plan de match compte six thèmes principaux, qu’il veut échelonner systématiquement sur des périodes de quatre, huit et douze ans.

Personne ne passe par La Sarre, il faut donc trouver des moyens de les faire venir ici   

Yves Dubé

Hôtel de Ville

«Il faut que la Ville adapte son offre de services autant pour nos aînés que nos jeunes familles, il faut être attractif pour tous les niveaux d’âge, a expliqué Yves Dubé. Ça doit se faire dans toutes les sphères, comme les services publics, les travaux publics, les loisirs, etc.»

Dans sa vision future de La Sarre, il voit encore plus de transparence de la part des employés municipaux et des élus. «Il faut travailler en équipe et il faut que les décisions soient prises par le conseil, non pas par le maire, a-t-il affirmé. Donc, peu importe les projets qui sont sur la table, on va devoir travailler avec transparence, fini le temps ou on fait juste présenter des projets et que les conseillers fassent simplement l’adopter ou le refuser, tout le monde va participer et sera au courant de ce qui se passe à l’Hôtel de Ville.»

Art et culture

«Il faut continuer à solliciter et développer des événements d’envergure, a affirmé le candidat à la mairie. On l’a vu l’hiver dernier, le Ice Challenge a vraiment apporté du monde à La Sarre, le rodéo a créé une frénésie qui était palpable dans la ville, la Troupe à Cœur Ouvert fait également déplacer bien des gens chez nous.»

Il explique que la Ville se doit d’avoir l’oreille ouverte à des promoteurs d’événements majeurs comme ceux-ci. «Personne ne passe par La Sarre, il faut donc trouver des moyens de les faire venir ici», a-t-il lancé

Développement et économie

«Regardez ce qu’on a fait avec le programme de rénovation de façades de bâtisses, notre Rue Principale est plus belle que jamais, a-t-il affirmé. On doit donc être pro-actif et mettre en place des programmes pour encourager nos commerçants, tout en respectant la capacité de payer de nos citoyens.»

Sports et loisirs

«Récemment on a tenu une consultation publique auprès de nos citoyens, plusieurs bonnes idées en sont ressorties et je veux travailler sur ces projets-là», a annoncé Yves Dubé.

On parle ici d’un centre multisports, qui pourrait être situé derrière l’Aréna Nicol Auto, là où se trouve présentement le terrain de baseball. «Il y en a un à Rouyn, un à Val-d’Or et un à Amos, mais La Sarre n’a rien, a-t-il indiqué. Alors moi je veux travailler sur un projet de centre multisports.»

Il aimerait d’ailleurs que le centre puisse servir à tous les citoyens, offrant ainsi des activités pour les jeunes, les aînés, les personnes à mobilité réduite, etc.

Un autre des projets issus de la consultation publique auquel il croit beaucoup permettrait d’utiliser le golf Beattie à l’année longue. «Pourquoi pas mettre un centre de descente en chambres à air avec un remonte-pente?, s’est-il questionné. Ça serait une belle activité familiale, collée sur la ville et unique en région.»

Travaux publics

«D’ici peu de temps, il va y avoir de nouvelles normes au niveau de l’eau potable, cela va signifier d’importants travaux», a affirmé Yves Dubé.

«D’importants travaux de traitement de surface devront être faits dans nos rangs, on veut améliorer la qualité de vie de nos citoyens qui habitent dans les quartiers ruraux», a-t-il souligné.

Sécurité

«On parle beaucoup d’une régie d’incendie unifiée, la MRC a réalisé une étude à ce niveau et je veux travailler là-dessus parce que c’est quelque chose à laquelle je crois, les services incendie sont très dispendieux et je pense qu’on doit faire quelque chose avec nos corps de pompiers, on est rendu là», a affirmé Yves Dubé.

Mais son idée de sécurité dépasse les risques d’incendie. «Je veux mettre l’accent sur les traverses piétonnières et étudiantes parce qu’on a quelques zones qui sont plus à risque, a-t-il indiqué. Je veux mieux adapter nos trottoirs pour les marcheurs, les personnes à mobilité réduite et le déneigement.»

Implication

«On se doit de travailler en équipe, et ça veut dire d’élargir cette équipe, au besoin avec celles de la MRC, de la Chambre de commerce, des organismes et des autres municipalités», a lancé Yves Dubé.

Il revient sur le partenariat sur le plan de la culture qu’ont signé la Ville de La Sarre et la MRC d’Abitibi-Ouest. «Il y a d’autres choses à faire, pour y arriver, on doit travailler avec les gens», a-t-il affirmé.

Temps partiel

Lorsqu’il a officiellement annoncé sa candidature au poste de maire, Yves Dubé a affirmé que La Sarre n’avait pas besoin d’un maire à temps plein. Cette affirmation en a choqué plusieurs, voici donc ce qu’il avait à dire sur ce sujet. «Présentement, je regarde l’équipe solide, jeune et dynamique qui est en place à la Ville et j’ai entièrement confiance en leurs capacités, a-t-il affirmé. Les gens n’ont pas à s’inquiéter d’avoir un maire à temps partiel, j’ai toujours été présent et je serai toujours aussi présent et accessible, ils ne verront pas de différence.»

De plus, il explique que les rencontres et les événements publics sont plus souvent qu’autrement les soirs et les fins de semaine. «C’est assez rare que ce soit le jour, et si ça arrive, je vais m’arranger pour y être», a-t-il promis.