Pour inciter plus de femmes à plonger en politique


Publié le 20 mars 2017

Louiselle Luneau, présidente du Regroupement des femmes de l’Abitibi-Témiscamingue, Myriam Morissette, du Groupe Femmes, Politique et Démocratie, et Marie St-Germain, militante de longue date.

©Photo TC Média – Dominic Chamberland

Voyant le nombre d’élues et de candidatures féminines en politique battre de l’aile, des femmes engagées de la région ont décidé de prendre le taureau par les cornes.

Réunies à l’hôtel de ville de Val-d’Or le 17 mars dans le cadre d’une tournée provinciale du Groupe Femmes, Politique et Démocratie, une vingtaine de femmes de toutes allégeances politiques et de tous paliers de gouvernement ont élaboré diverses stratégies afin d’inciter un plus grand nombre de femmes à se porter candidates aux élections municipales, provinciales et fédérales, ceci dans l’espoir d’atteindre un jour la parité hommes/femmes chez les élus.

«On note une progression lente des femmes en politique ou même une baisse significative à certains niveaux. Nous étions donc ici pour identifier les causes et les solutions dans le but de redresser la situation», a indiqué Myriam Morissette, du Groupe Femmes, Politique et Démocratie.

«La parité, il faut l’avouer, n’est pas la saveur du mois. Il nous paraît donc important de mobiliser la région pour la remettre à l’avant-plan», a repris Marie St-Germain, ancienne conseillère municipale de Val-d’Or, militante de longue date et secrétaire du nouveau comité sur la parité.

Naissance d’un comité

Souhaitant donner un grand coup à l’approche des élections municipales de novembre 2017, les participantes à la réunion du 17 mars ont donc lancé un comité de soutien d’action régionale doublé d’un observatoire pour la parité.

Chargé de trouver des façons de stimuler la présence féminine dans la gouvernance, ce comité sera mené par le Regroupement de femmes de l’Abitibi-Témiscamingue et sa présidente bien connue, Louiselle Luneau. «Nous sommes fières de travailler avec ce groupe de femmes, a affirmé Mme Luneau. L’atteinte de la parité est un dossier prioritaire que nous continuons de porter.»

Propositions

Parmi les propositions envisagées pour inciter plus de femmes à faire le saut dans l’arène politique, soulignons la mise en circulation de l’essai de Pascale Navarro (Femmes et Pouvoir: Les changements nécessaires), une formation avec le groupe SimulACTIONS, une tournée de l’UMQ, des capsules You Tube (dont une avec la députée fédérale Christine Moore), une conférence de l’ancienne ministre Marie Malavoy, obtenir l’engagement des conseils municipaux de la région pour la parité en 2020 et du mentorat.