Sections

QMX Gold analysera 3700 km de territoire à l’est de Val-d’Or


Publié le 11 août 2017

La campagne d’analyse magnétique héliportée a été confiée à la firme Prospectair de Gatineau. En tout, 3700 kilomètres linéaires seront scrutés à une altitude moyenne de 30 mètres, avec un espacement de 50 mètres entre chaque passage.

©Prospectair

D’ici la fin du mois d’août, QMX Gold Corporation devrait avoir complété la plus importante détection aérienne de zones minéralisées jamais réalisée dans le camp minier de Val-d’Or.

Depuis une dizaine de jours, la société torontoise propriétaire de la mine Lac Herbin, actuellement en maintenance, procède à une vaste analyse systématique des propriétés qu’elle possède sur une distance de près de 30 km entre Val-d’Or et Louvicourt.

En tout, 3700 kilomètres linéaires de territoire seront scrutés, à raison de 50 mètres d’espacement entre chaque passage, à l’aide d’un appareil de détection magnétique à haute définition installé sur un hélicoptère. L’objectif consiste à localiser des zones aurifères et leur extension dans la roche afin de générer des cibles pour du forage d’exploration. «Il s’agit de l’analyse magnétique la plus détaillée jamais réalisée à ce jour dans le secteur», a précisé David Rigg, vice-président senior à l’exploration chez QMX Gold.

La société croit en effet qu’il pourrait exister une relation entre les zones de déformation qui ont donné naissance à plusieurs mines dans le passé, dont East Sullivan, Manitou, Louvicourt, Bevcon et Buffadison. C’est ce que l’analyse magnétique héliportée tentera de déterminer.