Sections

Une année de rêve pour Kirkland Lake Gold


Publié le 16 avril 2017

Malgré l’acquisition des trois mines de St. Andrew Goldfields à Matheson et aux mines de Newmarket Gold en Australie, la mine Macassa de Kirkland Lake a continué de dominer la production d’or chez Kirkland Lake Gold, occupant 56 % du total.

©Kirkland Lake Gold

L’acquisition des actifs de St. Andrew Goldfields et de Newmarket Gold s’est révélée des plus profitables pour Kirkland Lake Gold, qui a enregistré plusieurs records en 2016.

La société minière, qui emploie notamment plusieurs Abitibiens à la mine Macassa de Kirkland Lake et dans les mines Holt, Taylor et Holloway (fermée depuis la fin de 2016 pour une durée indéterminée) à Matheson, a terminé son année financière avec des revenus records de 406,7 M $.

La production d’or a pour sa part totalisé 295 838 onces. En incorporant les 18 657 onces d’or produites dans ses installations australiennes, qu’elle a acquises le 30 novembre en fusionnant avec Newmarket Gold, Kirkland Lake Gold a déclaré une production totale de 314 495 onces d’or. Il s’agit d’un net dépassement de l’objectif de 270 000 à 290 000 onces d’or qu’elle s’était fixé pour 2016 et d’un record absolu.

Versement de dividendes

L’année financière 2016, pourtant une année de transition, a été si profitable pour Kirkland Lake Gold que l’état-major de la société a approuvé une nouvelle politique de versement de dividendes trimestriels à ses actionnaires. Le versement inaugural aura lieu en juillet, lorsque les résultats du trimestre d’avril à juin seront connus.

«Cette nouvelle politique démontre la confiance que nous avons envers notre croissance future», a déclaré le PDG de Kirkland Lake Gold, Tony Makuch.