Un lithium de qualité supérieure aux normes du marché à la mine Whabouchi


Publié le 18 mars 2017

L’usine modulaire installée sur le site de Whabouchi produira 650 tonnes de concentré de spodumène au cours des prochains mois. Celles-ci seront expédiées à Shawinigan pour y être transformées en échantillons d’hydroxyde de lithium destinés à être évalués par les clients de Nemaska Lithium.

©Nemaska Lithium

Même si elle ne fonctionne qu’à 50 % de sa capacité, l’usine de concentré de la mine Whabouchi en Jamésie est déjà en mesure de produire un concentré de spodumène dépassant les attentes minimales de l’industrie des batteries au lithium.

Localisée à 30 km à l’est de la communauté crie de Nemaska et à 350 km au nord-est de Matagami, Whabouchi est développée par Nemaska Lithium. La mine devrait atteindre le stade de la production commerciale en 2018, tandis que son concentré devrait être transformé en hydroxyde de lithium à Shawinigan.

Au début de mars, l’usine modulaire installée sur le site de Whabouchi destinée à produire le matériau de base pour l’usine de Shawinigan a donné sans difficulté des concentrés de spodumène à des teneurs respectives de 6,22, 6,56 et 6,65 % d’oxyde de lithium. Il s’agit pour Nemaska Lithium d’un jalon important qui vient d’être franchi, atténuant encore plus les risques relatifs au projet.

«De façon générale, les industries qui transforment du spodumène ont besoin d’un concentré d’une teneur minimale de 6 % en oxyde de lithium pour produire de façon efficace et économique des sels de lithium de qualité batterie. Or, nous avons été témoins des difficultés vécues par d’autres producteurs pour atteindre ce niveau de qualité à partir du minerai», a indiqué Guy Bourassa, PDG de Nemaska Lithium.