176 500 onces d’or au sud-est de Lac-Simon


Publié le 20 mars 2017

Chalice Gold Mines a laissé entendre qu’elle compte utiliser la propriété Nordeau comme tête de pont pour étendre ses activités en Abitibi-Témiscamingue. Celle-ci est voisine du projet Chimo de Ressources Cartier, où est située l’ancienne mine du même nom.

©Ressources Cartier

Un gisement totalisant pour le moment 176 500 onces d’or au sud-est de Lac-Simon suscite l’intérêt d’une société junior australienne.

En octobre 2016, Chalice Gold Mines a annoncé avoir fait l’acquisition d’intérêts dans un groupe de propriétés localisées dans le secteur du chemin Chimo à Louvicourt, qui mène notamment à la Pourvoirie du lac Matchi-Manitou. Celles-ci, regroupées sous le nom de projet Cadillac Est, puisque localisées à l’extrême-est de la faille géologique du même nom, comprennent notamment la propriété Nordeau.

Lors de l’acquisition, les données relatives à Nordeau n’avaient qu’une valeur historique, les évaluations de l’époque n’ayant pas été réalisées selon les normes actuellement reconnues. Or, Chalice Gold Mines vient de se faire confirmer que les ressources de Nordeau totaliseraient 30 200 onces d’or indiquées et 146 300 onces d’or présumées.

Ce calcul a été tiré de données historiques s’étendant de 1981 à 2008 et de forages plus récents réalisés entre 2006 et 2008. Chalice Gold consacrera donc les prochains mois à différents travaux d’exploration en vue de mieux définir le gisement et d’analyser les possibles extensions de différentes zones.

Une première phase de 2000 mètres de forage a été récemment amorcée. Celle-ci testera des cibles à faible profondeur. Des travaux plus importants devraient débuter en avril. Ceux-ci comprendront du forage, de l’échantillonnage et des levés aériens.