Osisko achète 2160 km2 de territoire autour de Quévillon

La société relancera les projets de Maudore


Publié le 17 mars 2017

Avec l’achat des actifs que Minéraux Maudore détenait dans les environs avant sa faillite, Osisko possède désormais plus de 3000 km2 de territoire dans la région de Lebel-sur-Quévillon, incluant le gîte d’or à haute teneur Windfall (photo), à 110 km à l’est de la ville, et un groupe de propriétés couvrant 824 km2 dans les environs de la mine Bachelor et du projet Barry de Ressources Métanor.

©Minière Osisko

Le projet Osbell et ses 1,5 million d’onces d’or à Lebel-sur-Quévillon pourrait renaître de ses cendres, alors que Minière Osisko vient d’amorcer des démarches pour racheter tous les actifs que Minéraux Maudore détenait dans le secteur au moment de sa faillite, en mai 2016.

Lire aussi:
Maudore déclare faillite

Le 15 mars, Osisko a annoncé la signature d’une lettre d’intention exécutoire avec Restructuration Deloitte, qui agit comme syndic de faillite pour Maudore, pour racheter 1205 claims dans les environs immédiats de Lebel-sur-Quévillon. La transaction comprend le paiement de 1 M $ en espèces ainsi que l’émission de 100 000 actions.

Le gîte Osbell sera la cible de nouveaux forages et d’une réévaluation des ressources par notre société John Burzynski

Les propriétés de Maudore viennent s’ajouter aux 2942 claims qu’Osisko a achetés dans le même secteur, le 6 mars. La société montréalaise détiendra donc un portefeuille de 4150 claims, couvrant une superficie totalisant 2160 km2 et désignés collectivement sous le nom de projet Quévillon.

«L’acquisition de ces claims confirme notre stratégie de contrôler de grands secteurs de l’Abitibi, où nous croyons être en mesure d’en débloquer le potentiel d’exploration et de développer les prochaines mines d’or du Canada», a indiqué John Burzynski, PDG de Minière Osisko.

Réévaluation des ressources d’Osbell

La société n’a d’ailleurs pas caché son intention de relancer les projets de Maudore et en particulier le gîte Osbell, situé à 17 km au nord-est de Lebel-sur-Quévillon, à proximité de la scierie Comtois de Produits forestiers Résolu. Lorsque Maudore a déclaré faillite, le 16 mai 2016, la plus récente évaluation d’Osbell, datée du 29 octobre 2012, avait rapporté un potentiel de 1 448 735 onces d’or, soit 546 299 onces indiquées et 902 436 onces présumées.

«Le gîte Osbell a fait l’objet d’importants programmes de forage au cours des 15 dernières années et sera la cible de nouveaux forages et d’une réévaluation des ressources par notre société», a fait savoir M. Burzynski, mentionnant au passage qu’en plus du gîte Osbell, le projet Quévillon comprend à l’heure actuelle près de 30 indices aurifères connus.