Le MAPAQ refuse une dérogation à Léandre Bergeron

Thierry de Noncourt thierry.denoncourt@tc.tc
Publié le 5 avril 2016

Le combat de Léandre Bergeron avec le MAPAQ n’est pas terminé.

©TC Media – Archives - Thierry de Noncourt

Léandre Bergeron, l’artisan-boulanger et militant, a reçu une réponse défavorable à propos de sa demande de dérogation concernant sa production boulangère.

Dans une lettre du ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), qui lui a été adressée, on lui demande de se conformer aux exigences d’ici deux ans.

M. Bergeron fabrique son pain dans sa propre cuisine et il le dépose au comptoir de la Semence, alimentation saine. Confronté aux exigences du MAPAQ, il avait commencé à offrir son pain gratuitement à partir de 2002.

Les clients, trop heureux de pouvoir continuer de bénéficier de ses produits, remettaient gracieusement une aumône au boulanger, une pratique qui a perduré jusqu’à aujourd’hui.

Visite du MAPAQ

À la suite des demandes insistantes et de la visite de responsables du MAPAQ, M. Bergeron avait accepté d’ouvrir sa porte et de leur laisser voir l’état des lieux. Ces derniers semblaient favorables à une dérogation, puisque la production de pain serait effectuée dans des conditions salubres.

M. Bergeron a toujours refusé de travailler dans un milieu aseptisé, typique des cuisines commerciales en acier inoxydable.

« Les inspecteurs du MAPAQ semblent divisés en deux camps: les progressistes comme Monsieur Stéphane Dumont qui favorisent des normes propres à la production artisanale et, d’autre part, des conservateurs comme ceux de la Direction des Stratégies et de la Réglementation qui viennent de me faire parvenir non pas une dérogation mais plutôt un engagement à me conformer aux normes industrielles actuelles dans les deux ans à venir », a déclaré le boulanger.

Des responsables du MAPAQ ont menacé de détruire la production de M. Bergeron s’il ne se conformait pas aux règles.

Plus tôt cette année, la population avait réagi fortement à la situation et le boulanger bénéficiait d’une grande sympathie de la part des citoyens. M. Bergeron a même demandé leur appui sur sa page web, où il a déposé les coordonnées du MAPAQ, pour que ses supporters puissent manifester leur soutien.

Celui qui est aussi un auteur renommé et un militant pour un mode de vie alternatif se rendra en Europe en été pour y présenter ses ouvrages, sa vision de l’éducation et de la société.