Près de 550 000 onces d’or à 3 km de Malartic

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 10 mars 2016

Après avoir procédé à des forages en surface, Renforth projette de dénoyer une rampe de 580 mètres de long. Cela devrait lui permettre d’entreprendre de l’échantillonnage souterrain à Parbec.

©Photo gracieuseté - Ressources Renforth

Pas moins de 547 700 onces d’or pourraient éventuellement être exploitées à seulement 3 km au nord-ouest de Malartic si Renforth Resources parvient à convertir en réserves les ressources minérales qu’elle vient d’identifier à son projet Parbec.

Selon le tout premier calcul qu’elle a réalisé pour cette propriété détenue par les Entreprises minières Globex et pour laquelle elle a conclu un accord lui permettant d’en acquérir 100 % des intérêts, Renforth a fait savoir que Parbec présente des ressources indiquées de 33 952 onces d’or à une teneur de 3,62 grammes d’or par tonne de minerai. Les ressources présumées, dont 71 % sont localisées à moins de 200 mètres de la surface, totalisent pour leur part 514 108 onces d’or à une teneur de 2,01 g/T.

«Ces résultats nous encouragent fortement à poursuivre notre exploration de la propriété. Nous avons pu y démontrer la continuité de la minéralisation sur 75 % de la faille de Cadillac, mais nous n’avons pas encore pleinement déterminé la quantité d’or que renfermerait ce secteur», a déclaré la PDG de Renforth, Nicole Brewster.

Échantillonnage souterrain à venir

Parmi les travaux que prévoit réaliser la société dans un avenir rapproché figure le dénoyage d’une rampe de 580 mètres de long. Comme celle-ci plonge à 100 mètres sous la surface, elle devrait permettre à Renforth de procéder à de l’échantillonnage souterrain dans les principales zones minéralisées de la propriété.

La société procédera aussi à des travaux de forage en surface. Si elle a permis de calculer les ressources initiales du projet, la précédente campagne a aussi révélé des vides dans le modèle géologique du gisement. Si les résultats sont concluants, ces forages devraient combler les vides et accroître les ressources de Parbec.

784 700 onces d’or sur 15 km

En plus de Parbec, Renforth Resources détient aussi le projet New Alger. Situé à l’ouest de Cadillac, le long de la rivière Blake, cette propriété a fait l’objet d’une première estimation des ressources qui a donné lieu à un potentiel de 237 000 onces d’or localisées à moins de 200 mètres de la surface. Si les ressources de ces deux propriétés devaient être converties en réserves, Renforth disposerait donc de 784 700 onces d’or à exploiter dans deux mines situées à 15 km à vol d’oiseau l’une de l’autre.

En manchette

Les Huskies étaient si près...

Les Huskies sont passés bien près de remporter la Coupe Memorial, mais ils ont dû s'avouer vaincus par la marque de 3 à 2 en prolongation face aux Knights de London.

7700 passionnés de lecture ont célébré les 40 ans du SLAT

Fatigués mais comblés, voilà l’expression qui semblait illuminer le visage des membres du comité organisateur lors de la cérémonie de clôture du 40e SLAT à Ville-Marie. Pas étonnant, cette édition a été un succès sur toute la ligne.

Près de 550 000 onces d’or à 3 km de Malartic

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 10 mars 2016

Après avoir procédé à des forages en surface, Renforth projette de dénoyer une rampe de 580 mètres de long. Cela devrait lui permettre d’entreprendre de l’échantillonnage souterrain à Parbec.

©Photo gracieuseté - Ressources Renforth


Pas moins de 547 700 onces d’or pourraient éventuellement être exploitées à seulement 3 km au nord-ouest de Malartic si Renforth Resources parvient à convertir en réserves les ressources minérales qu’elle vient d’identifier à son projet Parbec.

Selon le tout premier calcul qu’elle a réalisé pour cette propriété détenue par les Entreprises minières Globex et pour laquelle elle a conclu un accord lui permettant d’en acquérir 100 % des intérêts, Renforth a fait savoir que Parbec présente des ressources indiquées de 33 952 onces d’or à une teneur de 3,62 grammes d’or par tonne de minerai. Les ressources présumées, dont 71 % sont localisées à moins de 200 mètres de la surface, totalisent pour leur part 514 108 onces d’or à une teneur de 2,01 g/T.

«Ces résultats nous encouragent fortement à poursuivre notre exploration de la propriété. Nous avons pu y démontrer la continuité de la minéralisation sur 75 % de la faille de Cadillac, mais nous n’avons pas encore pleinement déterminé la quantité d’or que renfermerait ce secteur», a déclaré la PDG de Renforth, Nicole Brewster.

Échantillonnage souterrain à venir

Parmi les travaux que prévoit réaliser la société dans un avenir rapproché figure le dénoyage d’une rampe de 580 mètres de long. Comme celle-ci plonge à 100 mètres sous la surface, elle devrait permettre à Renforth de procéder à de l’échantillonnage souterrain dans les principales zones minéralisées de la propriété.

La société procédera aussi à des travaux de forage en surface. Si elle a permis de calculer les ressources initiales du projet, la précédente campagne a aussi révélé des vides dans le modèle géologique du gisement. Si les résultats sont concluants, ces forages devraient combler les vides et accroître les ressources de Parbec.

784 700 onces d’or sur 15 km

En plus de Parbec, Renforth Resources détient aussi le projet New Alger. Situé à l’ouest de Cadillac, le long de la rivière Blake, cette propriété a fait l’objet d’une première estimation des ressources qui a donné lieu à un potentiel de 237 000 onces d’or localisées à moins de 200 mètres de la surface. Si les ressources de ces deux propriétés devaient être converties en réserves, Renforth disposerait donc de 784 700 onces d’or à exploiter dans deux mines situées à 15 km à vol d’oiseau l’une de l’autre.