Deux ans de plus pour la mine Beaufor

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 9 février 2016

Depuis son démarrage, au milieu des années 1990, Beaufor a produit plus de 500 000 onces d’or pour des réserves qui, chaque année, dépassent à peine les 30 000 onces d’or. La mine paraît constamment sur le point de fermer, mais chaque année, les travaux d’exploration parviennent à combler ce qui a été miné par l’ajout de nouvelles réserves minérales.

©Photo gracieuseté - Mines Richmont

C’est maintenant confirmé, la conversion de ressources présumées en réserves minérales permettra à la mine Beaufor d’opérer pendant encore au moins deux années.

La propriétaire de la mine de Val-Senneville, Mines Richmont, est en effet parvenue à en augmenter de 95 % les réserves prouvées et probables, et ce, malgré la production de 26 000 onces d’or en 2015. En juillet 2015, la société minière de Rouyn-Noranda avait laissé entendre que la mise en opération d’une nouvelle zone allait en théorie lui permettre d’y produire de l’or jusqu’à la fin de 2017.

Conversion réussie

Au 31 décembre dernier, la mine contenait ainsi 63 850 onces d’or exploitables. Un an plus tôt, elle n’en contenait plus que 32 750 onces. La teneur moyenne a cependant légèrement diminué, passant de 7,06 à 6,57 grammes d’or par tonne de minerai.

La hausse des réserves minérales est principalement due à la conversion des ressources présumées qui avaient été identifiées dans une zone nommée Q. Richmont entend d’ailleurs consacrer beaucoup d’efforts en 2016 pour développer cette zone afin d’en accroître les ressources, et ce, autant latéralement qu’en profondeur.

«Nous sommes confiants du potentiel qu’offre ce secteur pour l’ajout de nouvelles ressources et réserves aussi bien que pour l’extension de la durée de vie de la mine», a fait savoir Daniel Adam, vice-président à l’exploration chez Richmont.

À l’heure actuelle, la mine de Val-Senneville possède 171 900 onces d’or en ressources mesurées et indiquées d’une teneur moyenne de 6,34 g/T ainsi que 28 000 onces d’or en ressources présumées d’une teneur moyenne de 6,44 g/T.

En manchette

Half Moon Run et Yann Perreau au FME

Le Festival de musique émergente n’aura lieu que dans plus de trois mois, mais déjà, l’organisation a annoncé la tenue d’un événement extérieur d’envergure. En effet, le groupe connu mondialement Half Moon Run montera sur les planches tout de suite après le Québécois Yann Perreau.

L’arbitrage fait jaser à Rouyn-Noranda

Les performances des Huskies ne sont pas le sujet de conversation numéro un dans les cafés de Rouyn-Noranda depuis le début de la semaine. C’est plutôt les performances des arbitres qui délient les langues dans la Capitale du cuivre.

Deux ans de plus pour la mine Beaufor

Patrick Rodrigue patrick.rodrigue@tc.tc Publié le 9 février 2016

Depuis son démarrage, au milieu des années 1990, Beaufor a produit plus de 500 000 onces d’or pour des réserves qui, chaque année, dépassent à peine les 30 000 onces d’or. La mine paraît constamment sur le point de fermer, mais chaque année, les travaux d’exploration parviennent à combler ce qui a été miné par l’ajout de nouvelles réserves minérales.

©Photo gracieuseté - Mines Richmont


C’est maintenant confirmé, la conversion de ressources présumées en réserves minérales permettra à la mine Beaufor d’opérer pendant encore au moins deux années.

La propriétaire de la mine de Val-Senneville, Mines Richmont, est en effet parvenue à en augmenter de 95 % les réserves prouvées et probables, et ce, malgré la production de 26 000 onces d’or en 2015. En juillet 2015, la société minière de Rouyn-Noranda avait laissé entendre que la mise en opération d’une nouvelle zone allait en théorie lui permettre d’y produire de l’or jusqu’à la fin de 2017.

Conversion réussie

Au 31 décembre dernier, la mine contenait ainsi 63 850 onces d’or exploitables. Un an plus tôt, elle n’en contenait plus que 32 750 onces. La teneur moyenne a cependant légèrement diminué, passant de 7,06 à 6,57 grammes d’or par tonne de minerai.

La hausse des réserves minérales est principalement due à la conversion des ressources présumées qui avaient été identifiées dans une zone nommée Q. Richmont entend d’ailleurs consacrer beaucoup d’efforts en 2016 pour développer cette zone afin d’en accroître les ressources, et ce, autant latéralement qu’en profondeur.

«Nous sommes confiants du potentiel qu’offre ce secteur pour l’ajout de nouvelles ressources et réserves aussi bien que pour l’extension de la durée de vie de la mine», a fait savoir Daniel Adam, vice-président à l’exploration chez Richmont.

À l’heure actuelle, la mine de Val-Senneville possède 171 900 onces d’or en ressources mesurées et indiquées d’une teneur moyenne de 6,34 g/T ainsi que 28 000 onces d’or en ressources présumées d’une teneur moyenne de 6,44 g/T.